Fête du sport au Bénin: Le Fndajsl et le Cnos-Ben célèbrent l’événement

 Fête du sport au Bénin: Le Fndajsl et le Cnos-Ben célèbrent l’événement

Fair play

Le Fonds national de développement des activités de jeunesse, des sports et des loisirs (Fndajsl) en communion avec le Comité national olympique et sportif béninois (Cnos-Ben) a célébré à l’occasion de la journée internationale de la paix, la fête du sport. Portée sur le thème “Le sport au service de la paix”, cette commémoration a été une opportunité pour les deux structures d’exposer davantage, les 25 et 26 septembre dernier au Palais des Congrès de l’Amitié de Cotonou, les contributions du sport au développement et la paix. C’était à travers des communications sur les thèmes « Le sport et le développement durable », « Le sport au service de la paix  et « Les bienfaits des activités physiques et sportives », présentés par le président du Cnos-Ben, Julien Minavoa, et le Secrétaire général du Cnos-Ben, Fernando Hessou à l’attention du mouvement sportif béninois.

Damien TOLOMISSI

« Le sport et le développement durable permettent d’illustrer les liens qui les rattachent. Le sport s’implique et joue un véritable acteur dans les préoccupations du développement durable », a indiqué le président du Comité national olympique et sportif béninois, Julien Minavoa dans son exposé.  C’est pourquoi informe-t-il « La protection de l’environnement est une priorité cruciale pour le Comité International Olympique qui à travers le mouvement olympique s’efforce non seulement de garantir des pratiques durables dans l’organisation et la planification des évènements, mais aussi de promouvoir la protection de notre planète. ». Il a par ailleurs précisé à l’endroit des acteurs sportifs venus nombreux suivre sa communication que la journée internationale du sport au service du développement et de la paix est une célébration annuelle du pouvoir du sport comme vecteur de changement social, de développement communautaire, de paix et de compréhension.

Après cette belle présentation du président du comité national olympique sportif béninois, place a été faite le samedi 26 septembre, à la communication animée par le Secrétaire général de la même structure, Fernando Hessou.  Communiquant autour des thèmes «Le sport au service de la paix» et «les bienfaits des activités physiques et sportives», il a montré que le sport est utile pour nos sociétés car « il véhicule des valeurs pour la paix, pour l’éducation et pour les enfants ». Mieux, il explique que le sport est le lieu de rencontres symboliques qui nourrissent l’apaisement de tensions bien ancrées. . « A côté de la portée politique, l’utilisation du sport, au rapprochement des antagonismes et à l’apport de repères sociaux, produit des résultats concrets », a-t-il indiqué tout en martelant les nombreux bénéfices qu’une activité physique et sportive apporte à l’Homme. « Le sport nous aide notamment à perdre du poids, à renforcer nos os et nos capacités cardio-vasculaires. De plus, il renforce notre motricité. Il affecte positivement notre esprit et notre santé mentale ».

Le Directeur général du Fndajsl, Imorou Bouraima a expliqué les motivations de la structure qu’il dirige à se mettre en collaboration avec le Cnos-Ben pour tenir cette organisation. «La paix est indispensable pour toutes sociétés, pour son développement d’une part, et d’autre part, pour son bien-être. Parce que dans un pays où il n’y a pas la paix, où on doit courir de gauche à droite, vous n’avez pas la quiétude pour non seulement vous concentrer sur le développement du pays mais également pour que vous puissiez être à l’aise dans votre pays», a-t-il déclaré avant de souligner que «Le fond est de façon générale engagé pour soutenir toutes les initiatives aussi bien des associations sportives que des associations civiles qui contribuent au développement du sport. Et, comme je le dis, la paix également est un facteur de développement du sport. C’est pourquoi le fond a sauté sur cette proposition du comité olympique qui a souhaité célébré cette journée aussi bien avec le monde sportif pour qu’ensemble nous puissions prononcer ce mot “paix”, qui est indispensable au développement de notre nation».

Il faut préciser que ces conférences débats entrent dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la paix qui a eu lieu le 21 septembre dernier.

0 vues

Articles similaires