Dossier des relogés de Xwlacodji : Des sinistrés crient à l’exclusion, Tonato dément

 Dossier des relogés de Xwlacodji : Des sinistrés crient à l’exclusion, Tonato dément

La passe d’armes entre le Ministère du Cadre de vie et du Développement durable et certains délogés de Xwlacodji continue. Après les plaintes d’un comité dit « des 200 délogés », José Didier Tonato est monté au créneau mardi 06 septembre 2022. Le Ministre a tenu à rétablir « la vérité » sur l’opération de relogement des sinistrés de Xwlacodji.

C’est un Ministre qui ne se reproche rien personnellement et rien au gouvernement qui était face à la presse. Pour José Didier Tonato, il n’existe pas d’oublier dans ce dossier de relogement dans le cadre de l’opération de libération du quartier Xwlacodji. Et pourtant le « Collectif des 200 Ménages oubliés » avait contredit le communiqué du Ministre du Cadre de vie et du Développement durable. Sur Frissons Radio, Julien Bessan avait soutenu bec et ongles qu’ils étaient vraiment délaissés. Des allégations que le Ministre a une fois encore démonté par des interrogations. « Qu’on nous indique les 200 personnes. Dans quelles maisons elles étaient et comment ces maisons étaient positionnées par rapport aux périmètres que nous avons relevés ? » a lancé José Didier Tonato.

Sans attendre que les personnes supposées sinistrées ne répondent, le Ministre a précisé qu’à la suite des informations diffusées par presse interposée, les autorités locales ont effectué un recensement le 4 juillet 2022. 76 personnes ont été dénombrées dans l’école primaire publique de Xwlacodji et parmi ces 76 personnes, le constat fait état de ce qu’elles étaient rattachées à 35 maisons ayant déjà bénéficié des mesures d’accompagnement du gouvernement. Mieux « elles ont été référencées comme ayant été installées sur 35 parcelles à Djeffa. Aussi est-il avéré que la plupart des occupants de l’école font des activités professionnelles attachées au port de pêche et au port autonome de Cotonou »  a-t-il expliqué. Pour rappel, 368 ménages délogés de Xwlacodji sont relogés à Djeffa. Tous ont été gratifiés d’une parcelle lotie avec un chèque de 5.000.000 FCFA chacun.

Arnaud CAKPO (Coll)

Articles similaires