Développement local : «Sans le citoyen la cité n’existe pas» dixit Saliou Adédjouma

 Développement local : «Sans le citoyen la cité n’existe pas» dixit Saliou Adédjouma

Saliou Adélabou Adedjouma

Le Chef du 4e Arrondissement de Cotonou était l’invité de l’émission Gbadjèmin la semaine écoulée sur Capp FM. Il était question du rôle citoyen dans le développement de sa cité.

En fon ou en goun, Saliou Adélabou Adedjouma était à l’aise quand bien même il est yoruba. C’est bien la preuve qu’il est l’homme qu’il faut pour le très cosmopolite 4e arrondissement de Cotonou. « Sans le citoyen la cité n’existe pas parce ce qu’il en est le cœur ». C’est en substance ce qu’il faut retenir de l’intervention du chef du 4e arrondissement sur la radio Capp FM. L’autorité locale fait savoir par-là que tout part des habitants d’une localité. Du sens civique avec le bon usage des biens de la ville et leur contribution à la coproduction de la sécurité à travers les dénonciations des individus sans foi ni loi qui nichent dans les différentes maisons, le CA a étalé les différents aspects du rôle du citoyen au développement. Saliou Adedjouma a quand même fustigé les comportements négligents de certains citoyens. L’insalubrité et l’occupation anarchique de l’espace public a toutefois été dénoncé par l’adjoint au maire de Cotonou. Saliou Adédjouma n’a pas occulté la contribution, oh combien importante, des faiseurs d’opinion que sont les grogneurs et autres dans le développement de la leur localité.

Arnaud ACAKPO (Coll)

Articles similaires