Covid-19 : Les citoyens bravent l’interdiction des regroupements festifs

 Covid-19 : Les citoyens bravent l’interdiction des regroupements festifs

En dehors des consignes sanitaires prescrites par l’État béninois pour limiter la prolifération du COVID-19, plusieurs autorités communales ont pris des arrêtés pour renforcer ces mesures. Mais ces derniers sont peu respectés.

Depuis quelques jours, certaines communes sont sous le coup des mesures restrictives dans le cadre de la lutte contre la maladie à coronavirus. Et ce, en dehors de celles prises par l’exécutif. Il s’agit des arrêtés communaux portant interdiction des manifestations à caractère festif signés et rendus publics par plusieurs maires. Si cette décision est à peine suivie dans la ville de Porto- Novo où le premier pas a été posé, c’est tout le contraire dans les autres communes concernées. Un tour le week- end dernier dans plusieurs localités des communes d’Akpro-Missérété et d’Adjohoun nous a permis de nous rendre à l’évidence. Dans ces deux communes où toutes manifestations à caractère festif sont interdites jusqu’à nouvel ordre, des citoyens continuent de festoyer. Des cérémonies dites ” ago” et bien d’autres manifestations sont organisées en grande pompe sans inquiétude. Une situation qui sans doute démontre l’impuissance des maires signataires des arrêtés à faire respecter leur propre décision. Ce qui du coup pourrait favoriser la flambée des cas de contamination du COVID-19 dans la mesure où les gestes barrières ne sont pas respectées dans les lieux de manifestations.

Edmond HOUESSIKINDE

0 vues

Articles similaires