Cas d’accident en période de fêtes: Nécessité de prévenir le droit à la vie

 Cas d’accident en période de fêtes: Nécessité de prévenir le droit à la vie

                                              (Quelques mesures à observer)

La période s’y prête. Les périodes des fêtes de fin d’année sont des moments propices à la recrudescence des accidents de route, souvent mortels. Les statistiques annuelles confirment cet état de chose. Même le travail de veille des organisations non gouvernementales qui militent pour la réduction des cas d’accident n’a jamais changé la donne.

Les campagnes annuelles du Centre National de sécurité routière (CNSR) n’ont eu aucun effet sur l’inconduite et l’imprudence des usagers de route. La sensibilisation doit être intensifiée et renforcée partout. Aucune initiative ne sera de trop pour attirer l’attention des populations et surtout les jeunes sur la nécessité d’adopter les règles de prudence sur les voies. La vie est très courte au regard de l’éternité et pour le peu de temps que l’Homme aura à passer ici, il vaut mieux le préserver que d’anticiper la fin de du  séjour terrestre. C’est à titre que le sujet interpelle tout le monde. Les conduites en état d’ébriété doivent être sanctionnées avec la dernière rigueur. Les petites observées sur les divers moyens de locomotion doivent être réparées avant tout usage. Les codes de la route doivent faire l’objet de respect strict. Les couloirs de circonstance doivent être une priorité pour les usagers de route qui doivent savoir que la vie humaine est sacrée. L’excès de vitesse doit être contrôlé. Autant de dispositions qui auront sans doute le mérite, de réduire les accidents graves voire mortels. C’est dire que la prudence doit être accentuée sur nos routes en cette période de fête. Seule démarche pour préserver la vie des concitoyens.

Arnaud ACAKPO (Coll)

Articles similaires