Borgou et Alibori : Les élues se mobilisent contre les violences basées sur le genre

 Borgou et Alibori : Les élues se mobilisent contre les violences basées sur le genre

Elues locaux

C’était à la faveur d’une séance d’information et de mise à niveau tenue à Parakou que les femmes élues conseillères du Borgou et de l’Alibori, sous le leadership de la Ministre des affaires sociales et de la microfinance en collaboration avec l’UNICEF, ont réitéré leur engagement pour l’éradication de la violence basée sur le genre. Cette rencontre avait pour but de fédérer toutes les énergies en vue de l’anéantissement de la violence faites aux enfants et aux femmes sous toutes ses formes.

Bachir ISSA

Pour la Ministre des affaires sociales et de la microfinance, Véronique Tognifodé, ces femmes sont désormais « des Ambassadrices de la protection de l’enfant et de la femme ». A ce titre, elle les a invité à contribuer à la sensibilisation sur les droits et le bien-être de l’enfant et de la femme ; à servir de catalyseur en ce qui concerne le changement de comportement envers l’enfant et la femme dans nos sociétés ; à favoriser la mise en place des dispositifs de signalement et de dénonciation des cas de violences faites aux enfants et aux femmes. Aussi a-t-elle insisté qu’elles doivent participer au suivi des cas en vue de leur référencement et de la prise en charge des victimes, puis à veiller à la poursuite des auteurs, conformément aux lois en vigueur ; à inciter à la prise de décisions en communauté et au sein des conseils communaux et de villages en faveur de la protection des droits et de la promotion de l’enfant et de la femme ; à promouvoir l’égalité des chances  et à servir de modèle pour nos filles et nos femmes.

La chargée de la protection de l’enfant à l’UNICEF au Bénin, Guirle Frédéric, pour sa part s’est réjoui de l’initiative avant de réitérer la disponibilité de l’UNICEF à continuer d’apporter son soutien aux acteurs à tous les niveaux. Enfin, l’autorité ministérielle a exprimé sa gratitude à l’endroit des partenaires engagés aux côtés du gouvernement du Président Patrice Talon afin de lutter efficacement et perpétuellement pour octroyer une place convenable à la fille et à la femme. Ceci pour le développement du Bénin.

Pour rappel, ces dernières années, le Bénin s’est résolument engagé à la protection des droits et du bien-être de l’enfant, de la fille et de la femme. Pourtant le constat est toujours amer car les mariages précoces, les mutilations génitales féminines et autres violences basées sur le genre (VBG) sont toujours d’actualité. Ainsi le Ministère des affaires sociales et de la microfinance a opté pour une nouvelle forme de protection. Celle-ci responsabilise les femmes leaders influentes et  élues de ces départements dans la lutte active contre les  violences basées sur le genre VBG dans leurs villages, quartiers de villes, communes et départements respectifs.

0 vues

Articles similaires