Amnesty International Bénin : Pour la restauration du droit des citoyens béninois

 Amnesty International Bénin : Pour la restauration du droit des citoyens béninois

Pour la restauration du droit des citoyens béninois à saisir directement la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (Cadhp), Amnesty International Bénin a lancé une vaste campagne de plaidoyer en vue de l’autorisation des citoyens béninois à saisir directement la juridiction.

Dénommée « La Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (Cadhp) nous protège, protégeons-la en retour», la campagne, à en croire Matin Libre s’étend sur près de deux mois d’activisme. Ainsi, six semaines durant, l’organisation de défense et de promotion des droits partagera avec l’opinion publique, des messages de sensibilisation sur le travail de la Cour africaine et l’importance pour les individus et les Ongs de la saisir directement. Cette campagne fait suite dans une déclaration en date du 24 novembre 2020, où Amnesty International a estimé que «Le retrait aux individus du droit de saisir la Cour africaine est un recul dangereux pour la protection des droits humains». De même, l’organisation a déclaré que «la décision de retirer aux individus et organisations non gouvernementales le droit de soumettre directement des plaintes à la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples marque une étape supplémentaire dans la répression grandissante des voix dissidentes au Bénin». Rappelons que le gouvernement béninois a retiré le droit de saisine directe aux citoyens et Ongs, en avril 2020.

Patrice ADJAHO

Articles similaires