Activisme politique au Bénin : Le gouvernement rassure la population

 Activisme politique au Bénin : Le gouvernement rassure la population

Après les échauffourées  observées dans certaines localités du pays, le ministre porte-parole du gouvernement, Alain Orounla a énoncé les mesures prises par l’État béninois  pour palier à d’éventuels prochains actes de vandalisme.

La journée du 6 Avril 2021 restera à jamais gravée dans la mémoire collective. Journée qui selon les manifestants devait sceller la fin du mandat du président Patrice Talon pour ses 5 années passées à la tête du Bénin. N’étant pas d’avis de la prolongation de 45 jours du mandat du président de la République suite à la Nouvelle constitution adoptée ces derniers ont décidé de le faire par des actes de vandalisme et des marches dans certaines localités du Bénin.

Il n’en faut pas plus pour que le Ministre de la communication et de la poste, porte-parole du gouvernement, Alain Orounla monte au créneau pour rassurer tous les Béninois des efforts du gouvernement pour une élection présidentielle paisible. « Je voudrais rassurer toutes les Béninoises et les Béninois sur le sens d’anticipation et de la responsabilité du gouvernement sur les mesures préventives et dissuasives mises en œuvre pour étouffer toute velléité criminelle, toute velléité persistante à l’ordre public dans le respect du droit des uns et des autres à ne pas être d’accord et à le manifester pacifiquement », a-t-il déclaré.

L’anticipation a été de mise selon Alain Orounla, faute de quoi le ces manifestations allaient engendrer plus de dégâts. « Ces évènements sont en train de conforter le pouvoir exécutif qui a pris toutes ses responsabilités et qui a prévenu les troubles auxquels les détracteurs du régime étaient en train d’inviter certains de leurs mercenaires à commettre. Les évènements d’aujourd’hui (ndlr du mercredi 6 avril 2021) nous confortent que nous n’avons pas invité les menaces proférées par certains adversaires qui étaient prêts à faire exécuter des hommes politiques, qui ont donné des moyens financiers et pourquoi pas des armes pour tenter de déstabiliser notre régime » a indiqué le ministre de la communication.

Il faut rappeler que pour des faits visant à troubler la quiétude des Béninois, la candidate recalée des Démocrates, Reckya Madougoua été arrêtée et placée en détention provisoire pour les chefs d’accusation de financement du terrorisme.

Léonard SONEHEKPON

18 vues

Articles similaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *