Sortie des fleuves Ouémé et Niger de leur lit: La CIPA tire la sonnette d’alarme

 Sortie des fleuves Ouémé et Niger de leur lit: La CIPA tire la sonnette d’alarme

La situation devient préoccupante. Le risque d’inondations est imminent dans les communes situées dans le giron des fleuves Ouémé et Niger. Face à cet état de chose, la Cellule Inter institutionnelle de Prévision et d’Alerte (CIPA) prévient les populations riveraines.

À Adjohoun, Bonou et Zangnanado, le bulletin d’alerte aux inondations de la CIPA indique que le risque de catastrophe est élevé entre le 17 et 20 Août 2023. En effet, le fleuve Ouémé est à une hauteur de 924 cm au niveau de la commune de Zangnanado et 675 cm à Bonou.

Aussi convient-il de noter que la situation est alarmante dans les communes de Malanville et Karimama avec le fleuve Niger qui a considérablement quitté son lit. Au regard de tout ce qui précède, la Cellule Inter institutionnelle de Prévision et d’Alerte lance un appel de déménagement aux citoyens riverains de ces zones susceptibles d’être victimes des inondations.

Elle invite par la même les populations des communes concernées par le fleuve Niger à une cessation de toute sorte d’activités non sécurisées sur les cours d’eaux et au niveau de leurs alentours en cette période à haut risque.


Edmond HOUESSIKINDE

Articles similaires