Présidentielle 2021: “Les Démocrates”, Hors jeu

 Présidentielle 2021: “Les Démocrates”, Hors jeu

Les Démocrates

Annoncés comme le parti d’opposition le plus redoutable,  ‘’Les Démocrates’’ pour raison de manque de parrainage ne sont plus en course pour la présidentielle d’avril 2021. Les militants ne savent plus à quoi s’en tenir.

Reckya Madougou et Patrick Djivo, duo présenté par Les Démocrates n’ira pas aux élections. Sa candidature a été invalidée par la Commission électorale pour défaut d’au moins 16 parrains. Aussitôt la nouvelle tombée le 12 février 2021, les responsables de ce parti surfent sur la dernière option:  celle de porter  recours  à la Cour constitutionnelle pour avoir gain de cause. Chose vaine. Puisqu’ils savent d’avance qu’il sera rejeté. Et pour cause, la constitution a de fait entériné le parrainage comme condition de participation à l’élection présidentielle.

Malgré cette certitude, la vie semble s’être arrêtée au parti. Seuls quelques soubresauts viennent de temps à autre troubler la quiétude. Comme par exemple le point de presse de la candidate Reckya Madougou qui promettait de riposter chaque fois que le camp d’en face dirait des contre-vérités sur la question des parrainages ou tout autre sujet. Les partis de la mouvance ayant bien reçu le massage ont préféré fait le jeu, contraignant ainsi l’héroïne de l’opposition à répondre du tic au tac.

Né de la scission des Forces Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE), le parti “Les Démocrates” a été créé sous l’impulsion de Yayi Boni, l’ancien chef de l’État qui accusait nombre de ses compagnons de trahison. En effet, selon lui, les responsables auraient vendu les Fcbe au président Talon, sapant ainsi les idéaux sensés être les leurs. En pleine campagne pour les législatives de 2019, il avait annoncé qu’il abandonnait la barque, ce qui a fini par susciter une contre performance de cette formation politique. Quoi qu’il en soit, Les Démocrates devaient être une formation politique faite de fidèles. Mais voilà qu’en plein processus pour l’élection présidentielle, le parti se rend compte que le ver est dans le fruit. Irénée Agossa, un homme de confiance du president Yayi s’en va négocier sa candidature en marge des structures du parti. Une trahison qui s’est soldée par une exclusion du coupable. Mais le mal est fait, la troupe est démoralisée et au sommet on ne sait plus qui est qui.

Cela, d’autant que le choix de Reckya Madougou pour représenter les couleurs du parti ne fait pas l’unanimité. Beaucoup reproche à celle-ci de n’avoir pas été visible dans  les luttes qui ont ponctué et les FCBE et Les Démocrates depuis l’arrivée du président Talon mais surtout de résider à l’extérieur du pays.

Le résultat de tout ceci est que le parti ne sera pas dans la course à la Marina en avril prochain. Pourtant, il possède de vrais stratèges politiques qui pourraient user autrement pour obtenir le nombre de parrainages exigé. Comme l’a dit Winston Churchill “Que la stratégie soit belle est un fait, mais n’oubliez pas de regarder le résultat.”

Damien TOLOMISSI

19 vues

Articles similaires