Perchoir de la 9ème législature : Nécessité d’une nouvelle dynamique

 Perchoir de la 9ème législature : Nécessité d’une nouvelle dynamique

Le recours du parti Les Démocrates étant rejeté par la Cour Constitutionnelle, tous les regards sont tournés vers le prochain bureau de l’Assemblée Nationale.

On vous avait fait une petite esquisse de quelques figures de proue pressenties pour diriger le perchoir. Il est temps d’engager le parlement béninois dans une nouvelle dynamique. Ceci pour deux principales raisons. La première est liée à la configuration politique de l’hémicycle avec le renouvellement de la classe des élus. Dans cette nouvelle législature, il y a plus de nouveaux élus et surtout avec 28 femmes une première au parlement béninois.

La deuxième raison relève d’une logique de survie personnelle et politique des députés de la 9è législature. Qu’il soit mouvancier ou opposant, chacun des députés qui entrera en fonction le 12 février a son mandat à défendre auprès des populations vu le contexte socio politique précédent leur le scrutin, notamment la ferveur populaire suscitée par le retour inespéré du parti d’opposition les Démocrates dans la course.  A cela, il faut ajouter le paramètre des électeurs qui, semble-t-il ont acquis une maturité d’analyse et d’appréhension de la chose politique en faisant ses choix de façon éclairée.

La troisième raison porte sur la nature même de l’Assemblée Nationale. Haut lieu de la politique et des conciliabules de gouvernance, elle est par essence la principale institution d’équilibre des pouvoirs. On a connu des parlements dans un passé pas très lointain où, urbi orbi, son président a clairement mentionné son assujettissement au numéro 1 du pays. Le fameux « pin-pan » en dehors du vote des lois, le parlement a d’autres missions dont le contrôle de l’action gouvernementale par les questions orales et écrites. Il y a également les enquêtes parlementaires etc. Qui de mieux pour imprimer le tempo à suivre? Ce qui est sûr, le débat au cours de cette mandature sera d’une bonne facture.

Arnaud ACAKPO (Coll)

Articles similaires