Mois du jeune écrivain béninois : Une initiative des Editions Mémoire Héritage

 Mois du jeune écrivain béninois : Une initiative des Editions Mémoire Héritage

L’édition 2021 du mois des jeunes écrivains béninois été lancée officiellement samedi dernier à Cotonou par la maison des Editions Mémoire Héritage et prendra fin le 06 mars prochain. Ce lancement a été marqué par la présentation officielle du livre de poésie ‘’ Un long chemin de mystère’’ du jeune écrivain et poète béninois Frangilo J. Gonçalves.

Visant à promouvoir la littérature béninoise à travers la valorisation des jeunes écrivains béninois, le mois du jeune écrivain béninois a été lancé le samedi 06 février 2021. Cette initiative qui émane de la maison des Editions Mémoire Héritage vient donner un coup de pouce à la jeune plume béninoise à travers une série de lancement de leurs œuvres écrites.

 Pour ce premier exercice, l’honneur a été fait au jeune écrivain et poète Frangilo J. Gonçalves qui a devant les invités  présenté son livre de poésie ayant pour titre ‘’Un long chemin de mystère’’. Un livre qui comme l’a rappelé l’auteur s’intéresse à des sujets sensibles de la vie et met surtout en lumière certaines zones d’ombre de l’amour, de la famille, et des relations sociales.  Dans son exposé de présentation l’auteur n’a pas manqué de dire les avantages d’une telle œuvre « ‘’Un long chemin de mystère’’ fait éclair et solutionne certains problèmes clés de la société africaine, celle béninoise en particulier » a-t-il affirmé. 

 Après plusieurs mois de réflexion et d’écriture, Frangilo J. Gonçaves vient donc grâce aux éditions Mémoire Héritage de sortir son chef-d’œuvre littéraire. Ce livre de poésie de 180 pages loin d’être un livre de trop en est un de plus pour comprendre au mieux les réalités de la VIE. La VIE pas seulement entant qu’Africain mais au-delà du berceau de l’humanité.

L’étudiant en médecine de sa petite expérience raconte et conte le mystère de la terre. Il prend comme témoin les réalités de la vie et étale les qualités de l’âme que porte chaque être vivant. Rien de plus important qu’une telle œuvre pour lancer un mois de promotion et de valorisation de la plume et de l’intellect béninois.

A l’unanimité Frangilo a su capter l’attention des personnes présentes dans la salle de présentation recevant dans la foulée les félicitations du Fondateur des Editions Mémoire Héritage, Hector Hugues Zogo, de son professeur Eugène Zoumenou tous séduit par la qualité de l’œuvre.

 En attendant d’autres œuvres plus croustillantes durant ce mois dédié aux jeunes écrivains béninois, la découverte et la dégustation de ce joyau du natif de la capitale Porto-Novo s’impose.

Firmin KASSAGA

Ces quatre strophes inscrites à la page 45 de ce recueil de poésie ne sont pas de vains mots, elles expliquent vers après vers la fonction essentielle que l’on peut attribuer à l’Ame dans ce grand mystère qu’on nomme la VIE.

 La voix de l’âme élève

Celui qui se rabaisse

 Pour ramasser ce qui est jeté.

  Tel le pouvoir d’un superman,

 L’âme rend fort et renforce

Celui qui la porte et qu’elle mène

Sur les monts et sommets rares

 Où les hommes sur terre

N’ont pu arriver à accéder.

L’âme   vit de nos réalités

 Et transmet quotidiennement au visage

 Le reflet de nos courages ou de nos orages…

28 vues

Articles similaires