Maquillage: Indispensable ou non à la femme

 Maquillage: Indispensable ou non à la femme

Le maquillage, est-ce une autre manière de valorisation culturelle ? Fort est de constater que bon nombre de la gent féminine, s’adonnent au maquillage pour donner une esquisse mirobolante à  leur beauté originelle. Chacun se maquille à son goût tout en ayant son ambition qui pour d’autres participent à valoriser leurs cultures. Mais quand on comprend le sens du mot maquiller, on est tenté de se poser des questions comme que cache-t-on ? Que camoufle-t-on ? Pourquoi se déguiser ou se dénaturer ?

Pourtant dans ces calories de couleurs où se noient, les plus belles créatures de la nature d’autres pensent autrement. En effet, pour Pulchérie Bernice A., étudiante en journalisme audiovisuel et bloggeuse, le maquillage n’a rien avoir avec la valorisation culturelle. «  Je ne pense pas que cela soit pour valoriser sa culture. Mais là encore, ça dépend de la culture de chacun. Pour être précise, il va falloir contextualiser le fait. En Afrique, nous n’avons pas le genre de maquillage auquel s’adonnent les jeunes filles contemporaines dans le but d’être identifiées à une valeur culturelle africaine », a-t-elle déclaré.  Christophe, enseignant d’Histoire et de Géographie estime que c’est copier juste ce qui se fait sur le vieux continent. « C’est pour mimer l’occident, mais surtout pour s’occidentaliser, c’est-à-dire se déguiser en européenne, renier sa beauté naturelle, chercher à corriger l’œuvre de Dieu, dire à Dieu que tu m’aurais dû faire de cette façon ou de cette manière…. Et c’est cette naturophobie qui les amène à vouloir avoir la chevelure européenne ou brésilienne, déboursant toute une fortune. On veut s’occidentaliser, c’est tout. Aucune valeur africaine n’y est impliquée », se désole-t-il.

A la question de savoir, si le maquillage est-il une mauvaise chose? Pulchérie Bernice répond. « C’est un peu difficile car la réponse va de soi » Parce que pour certains, poursuit-elle « C’est une priorité. C’est l’une des vertus qu’implique la jeunesse c’est-à-dire la maturité féminine. C’est vrai, ça ajoute plus de beauté à ce naturel que nous avons. Mais parfois, en recherchant de la beauté superflue, on a tendance à changer sa physionomie et devenir autre chose et même à s’attirer certains maux. Car certains des produits de maquillage utilisés ne sont souvent pas sans impacts sur la mélanine de la figure. Donc comme cela va de soi,…… C’est à chacun son choix, selon ses préférences, ses goûts et tout ce qui y va ».

Il faut relativiser estime Grégoire, informaticien de profession. « On ne peut refuser aux femmes de ne pas se maquiller. Elles peuvent le faire mais de façon très sobre. Parce que quand elles exagèrent, cela les dénature. On a l’impression qu’elles se sont métamorphosés la figure. Pourtant Dieu a créé l’Homme à son image et chaque être détient une beauté naturelle ».

Le make-up, la nouvelle tendance…..

Le make-up, maquillage moderne qui consiste à rendre le visage joli grâce à l’application des produits contenant des composants chimiques prend de l’ampleur dans le monde particulièrement au Bénin. L’objectif premier visé par le make-up est d’abord l’embellissement du visage, ensuite le camouflage des imperfections et la mise en valeur des atouts physiologiques.

De l’avis de l’esthéticienne, ce maquillage requiert l’utilisation de plusieurs produits dont à la base se trouvent le crayon, le fond de teint, de la poudre, le mascara, et le rouge à lèvres. Le crayon à sourcils permet d’intensifier ou de redessiner la courbe du sourcil. La couleur doit être la plus proche possible de celle des sourcils. Pour combler d’éventuels « trous » dans le sourcil, dessiner de petits traits en imitant les poils. Le fond de teint sert à unifier le teint et à couvrir les défauts minimes de la peau (ex. : légères rougeurs).

Sa couleur doit être la plus proche de la couleur naturelle de la peau pour éviter le risque de démarcations au niveau du cou. En aucun cas, le fond de teint ne sert à avoir l’air bronzé ! Il existe plusieurs formes de fond de teint : fluide, crème, stick, mousse, poudre compacte. La poudre libre sert à fixer le fond de teint et le correcteur ou le fard à joues. La poudre compacte peut être utilisée comme fond de teint traditionnel, pour faire des retouches au cours de la journée ou encore pour creuser les joues des visages ronds.

Pour Raïmath S., elle adore faire le maquillage plus précisément le make-up  parce que cela en valeur le visage de la femme. « Lorsque c’est bien fait, ça aide à cacher les tâches et boutons sur le visage. En résumé ça met en valeur la beauté de la femme. Je le fais des fois  pour me distraire quand je m’ennuie à la maison ». «Le make-up est une bonne chose dans le sens où cela permet à la personne de se sentir bien dans sa peau, de se sentir belle et de cacher des imperfections. La femme aime se sentir belle et admirée », renchérit Mistourath T.

Par contre, Simiath pense que le make-up dénature la beauté féminine. C’est pourquoi elle préfère le maquillage simple. « Je crois que c’est une perte de temps et plus de dépenses pour la femme. Parfois, c’est nécessaire pour une occasion exceptionnelle mais de là à en faire une routine c’est inacceptable. Nos jeunes sœurs ont tendance à être dépendantes de ça de nos jours. Elles se cachent derrière ce masque au point où le jour où leurs compagnons les découvrent sans le maquillage, ils sont déçus », a-t-elle fait savoir tout en soulignant «  Quoi qu’on dise, la femme est naturellement belle attirante et rayonnante. Donc, le make-up n’est pas nécessaire pour la femme. Rester naturel et se faire désirer est la meilleure façon de faire ». Nabilath abonde dans le même sens. « C’est une mauvaise chose car la pratique du make-up a des répercussions dans le temps. Elle fragilise la peau, facilite l’apparition des rides avant l’âge. L’utilisation des produits de mauvaises qualités peut créer des maladies de la peau comme le cancer de la peau. Et au final, les amatrices du make-up deviennent dépendantes et perdent l’estime de soi c’est-à-dire que sans le make-up, elles n’arrivent plus à mettre pied au dehors ».

Comme l’a dit Mireille Maurice, « La beauté est relative. Le plaisir, la joie ou la douleur même illumine le visage et lui donne un genre de beauté qui vient de l’intérieur ». A chacun son goût….  

La REDACTION

11 vues

Articles similaires