Lancement du projet «Lumière sur le local»:Le réseau B’EST et Sens-Bénin pour la vulgarisation des produits locaux

 Lancement du projet «Lumière sur le local»:Le réseau B’EST et Sens-Bénin pour la vulgarisation des produits locaux

Le réseau Bénin Entreprendre Solidarité avec son territoire (B’EST) en collaboration avec Solidarité, Entreprises Nord-Sud (Sens-Bénin) a procédé, vendredi 13 novembre 2020, à la grande salle de la mairie d’Abomey-Calavi au lancement officiel du projet «Lumière sur le local». Occasion pour le réseau d’annoncer l’organisation d’une compétition entrant dans le cadre de ladite initiative.

Mis en œuvre par des Entreprises Solidaires du Sud Bénin (ES Sud-Bénin) du Réseau B’EST avec les appuis technique et financier de SENS Bénin et de la GIZ, le projet «Lumière sur le Local» est une initiative qui a pour but d’animer, de rendre visible et de valoriser le Réseau B’EST en vue de renforcer sa notoriété, de faire des produits des entrepreneurs membres une référence dans l’univers du consommer local au Bénin. Dans cette perspective, pour promouvoir la démarche B’EST et ses valeurs contenues dans les cinq principes de la Charte B’EST, le réseau a décidé d’identifier et de distinguer les parties prenantes de la valorisation des produits locaux sur les territoires d’intervention de SENS-Bénin. A en croire Karim Kékéré, membre du réseau, il s’agira pour les parties prenantes d’être évalués par les acteurs ciblés sur la base de leurs impacts sur la valorisation des produits locaux et pour les acteurs ciblés de mieux connaitre leurs forces et faiblesses qui limitent le consommer local. «Aussi, seront-t-ils promus, auprès de la population, chaque semaine durant la période de mise en œuvre du projet, les éléments de la charte B’EST», précise-t-il.

Pour Eunice Zinzindohoue Mensah, représentante du projet, c’est une approche basée sur le partage des richesses où le producteur est payé au juste prix. «Dans cette démarche, le projet envisage d’identifier et de distinguer l’ensemble des acteurs de la chaine de production agro-alimentaire, de promotion et de valorisation de la consommation des produits locaux», confirme-t-elle.

Aux dires de Kemi Fakambi, Directrice générale de SENS-Bénin, c’est la première fois que dans l’histoire du réseau B’EST, un collectif d’entrepreneurs se mette ensemble pour proposer une initiative qui va donner de la valeur à une construction qui a un bon nombre d’années», dira. A l’en croire, cette initiative qui vise à toucher cinq cent mille personnes à travers le monde permettra de mettre de la lumière sur le Bénin et attirera d’autres entrepreneurs. «C’est notre objectif partagé d’avoir un réseau d’entrepreneurs, une force d’acteurs de changement», va-t-elle ajouter.  

Patrice ADJAHO

0 vues

Articles similaires