Journée mondiale de la météorologie : Les alertes précoces pour réduire les dégâts

 Journée mondiale de la météorologie : Les alertes précoces pour réduire les dégâts

Le Bénin à l’instar des autres nations du monde a célébré ce mercredi 23 mars 2022 la journée mondiale de météorologie. Le thème retenu à l’international « Alertes précoces et Actions rapides » a également servi de ligne directrice pour les réflexions.

La célébration au Bénin est marquée par des communications dont la première porte sur le thème principal de la journée mondiale « Alertes précoces et Actions rapides. La seconde est intitulée, « méthodologie du processus de réalisations des prévisions saisonnières et vulgarisation des résultats ». Des communications suivies de réflexions et débat général. Elle réunit les directeurs techniques de différentes structures de l’Agence, de l’Asecna et des professionnels de la météorologie. En ouvrant les travaux, le Directeur général de l’Agence nationale de la métrologie a fait savoir que le thème choisi cette année montre que les systèmes d’alertes précoces sont un moyen de réduction des risques naturels comme les vents violents, les fortes pluies, les sécheresse et les élévations du niveau de la mer. Leur efficacité exige donc une synergie d’action. « Si l’intérêt des systèmes d’alertes précoces est de diminuer le risque encouru par une population, amoindrir sa vulnérabilité exige que le type de système soit adapté au contexte local » suggère-t-il avant de demander de joindre les connaissances scientifiques au savoir local pour « contribuer à cibler les besoins réels et faciliter la transmission des connaissances pour l’ensemble des acteurs » indique Félicien Chédé.

Parler d’alertes précoces et d’actions rapides interpellent la responsabilité des météorologistes a confié Honoré Sèdo Yovo, secrétaire à l’organisation de l’Association des professionnels de la météorologie du Bénin. « A travers ce thème notre rôle dans la prévention des catastrophes n’est plus à rappeler ». Car au regard de la croissance continue des effets des changements climatiques du monde  « savoir quel temps il fera demain n’est plus suffisant pour répondre efficacement aux besoins de sécurité dans le monde. Nous devons donc élaborer des prévisions et des produits axés sur les impacts afin de contribuer de façon significative à la prévention des catastrophes ». Pour y parvenir, il a plaidé pour la multiplicité des stations et la formation des agents qui en ont la charge. Le monde météorologique va avec la technologie. Honoré Sèdo Yovo, saisi l’occasion pour porter une doléance « améliorer les conditions de travail des agents par la modernisation des outils de collecte et l’acquisition des équipements à la pointe de la technologie » a-t-il suggéré.

Le gouvernement béninois consent d’énormes efforts pour fait rayonner Météo Bénin en témoigne la loi de finances exercice 2022 qui lui permet aujourd’hui de percevoir les redevances extra aéronautiques. Le Directeur de l’Agence a salué cet appui et tous les efforts que fait le ministre des infrastructures et des transports, Hervé Hèhomè, pour redorer le blason du service de la météorologie béninoise. Toutefois, il reste beaucoup à faire pour permettre à l’agence d’être plus efficace dans l’accomplissement de sa mission. Pour cela, Félicien Chédé plaide pour plus de subvention. Il n’a pas manqué d’inviter les météorologistes à plus de professionnalisme. A noter que depuis 1961, le 23 mars de chaque année est consacré journée mondiale de la météorologie.

Arnaud ACAKPO (Coll)

Articles similaires