Indépendance économique de la gente féminine : Le modèle béninois fait école

 Indépendance économique de la gente féminine : Le modèle béninois fait école

Les réformes du gouvernement de la Rupture dans le domaine de l’autonomie financière des femmes inspirent plus d’un. En effet, la Ministre congolaise chargée de la promotion de la femme, de l’intégration de la femme au Développement était en visite au Bénin. Objectif, s’imprégner du modèle béninois dans le cadre de l’autonomisation économique de la femme.

Au cours de son séjour, Inès Néfer Bertille INGANI, Ministre congolaise chargée de la promotion de la femme a eu droit à plusieurs séances de travail. Après avoir foulé le sol béninois dimanche 21 novembre dernier, elle était en début de semaine au cabinet de son homologue du Bénin Véronique Tognifodé avant d’aller au contact des groupements de femmes béninoises. Objectif de sa descente sur le terrain est d’apprécier le travail que mènent les autorités béninoises en matière de l’autonomisation économique des femmes. « L’objectif de notre visite au Bénin, c’est d’abord le partage d’expériences notamment. Nous sommes venus nous enquérir de votre expérience en matière de microfinance. Votre population est composée d’un peu plus de 52% de femmes. En tant que ministre de la promotion de la femme et de l’intégration de la femme au Développement, mon rôle est de mettre dans ma gibecière, toutes les possibilités pour améliorer les conditions de la femme mais aussi et surtout l’autonomisation économique de la femme en République du Congo » a affirmé l’hôte du Bénin.

Aussi a-t-elle notifié que cette mission est en phase avec les engagements de son pays vis-à-vis de la communauté internationale. «  La République du Congo a ratifié des conventions avec l’ONU tendant à améliorer l’autonomisation de la Femme. Nous avons commencé par les plus bas ; c’est-à-dire les caisses féminines qui n’ont pas eu vraiment d’impacts. Et nous voulons évoluer. C’est pourquoi le gouvernement de la République du Congo a mis en place le Fonds d’Appui aux Activités Génératrices de Revenus qui est encore en cours d’adoption au niveau du conseil des ministres. Pour cela, il fallait que nous nous assurions des mécanismes que nous allons mettre en place pour la réussite de ce Fonds d’Appui qui a déjà des promesses avec des partenaires multilatéraux ». Notons qu’au cours de son séjour la Ministre congolaise en charge de la femme Inès Néfer Bertille Ingani a visité également le siège du Fonds National de la Microfinance et le siège du Système Financier Décentralisé (SFD).

Edmond HOUESSIKINDE

Articles similaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *