Incident à Bantè : « Je crains pour moi-même” dixit Edmond Laourou Babalèkon

 Incident à Bantè : « Je crains pour moi-même” dixit Edmond Laourou Babalèkon

Suite au soulèvement engendré par la convocation de la première autorité de Bantè, Edmond Laourou Babalèkon le vendredi 19 Mars 2020, le concerné a tenu a clarifié la situation.

Ayant appris que le maire de leur commune serait convoqué par la Criet, des populations ont entravé une procédure  de transmission de convocation au Maire.  Après l’incident, le maire joint par Banouto a affirmé qu’il n’avait “absolument rien” à se reprocher et regrette les évènements qui se sont déroulés.

“Ah oui, je crains pour moi-même. Je ne crains pas parce que j’ai fait quelque chose. Je crains parce qu’on connait l’État dans lequel, on est aujourd’hui.” s’exclame le Maire craintif. Le membre des FCBE explique que c’est suite à des rumeurs sur les réseaux sociaux que l’information de sa convocation lui est parvenue et ensuite est devenu réalité.

L’autorité communale a souligné une ambiguïté lors de la remise de ladite convocation : “La convocation nous a été décerné par un huissier de Porto-Novo. C’est un peu comme si nous n’avons plus d’huissiers à Abomey. Je suis du ressort d’Abomey. Allez-y comprendre quelque chose.” Il faut noter que ces derniers jours, une vague d’opposants a été arrêté pour différents motifs d’atteinte à la paix de l’État. Et au maire de conclure : “Voilà autant d’éléments, qui mis ensemble, font que je crains pour moi-même.”

Léonard SONEHEKPON

18 vues

Articles similaires