Gambie: Rejet du nouveau projet de loi fondamentale limitant le nombre de mandat présidentiel

 Gambie: Rejet du nouveau projet de loi fondamentale limitant le nombre de mandat présidentiel

Gambie

Le nouveau projet de loi fondamentale élaboré en Gambie fixant le nombre de mandat présidentiel n’est pas adopté. Raison, la limitation à 2 du nombre de mandat présidentiel n’est pas du goût des députés proches de l’ancien président Yahya Jammeh et de l’actuel Adama Barrow. En effet le processus d’adoption de la nouvelle constitution s’est arrêté à la seconde lecture. Le projet n’a pas eu l’assentiment de 42 des 58 députés que compte le parlement.
Par ailleurs, un chapitre rétroactif considère que le premier mandat du président actuel prend effet avec son élection en décembre 2016. N’étant pas d’avis, le président Adama Barrow et son gouvernement ont soumis une résolution à la Commission de révision constitutionnelle demandant que “le premier mandat d’Adama Barrow soit compté à partir de 2021”.

Faut-il le rappeler Adama Barrow est arrivé au pouvoir par le soutien de la CEDEAO, succédant à Yahya Jammeh. Ce dernier en exil actuellement, avait dans un premier temps reconnu sa défaite au scrutin présidentiel en 2016, avant de faire marche arrière.

Bachir ISSA

Articles similaires