Ernest Hangbé, formateur des arbitres femmes et déléguées techniques de Handball: «Il y a de l’espoir pour l’arbitrage béninois»

 Ernest Hangbé, formateur des arbitres femmes et déléguées techniques de Handball: «Il y a de l’espoir pour l’arbitrage béninois»

Les meilleures arbitres de la phase 1 et phase 2 dans le cadre de la phase finale du tournoi de handball du projet Sport au Féminin (du 20 au 25 août 2023 à l’Uac), ont suivi une formation de recyclage pour être dans la danse de la compétition. Ceci, à travers la formation des arbitres de Ligue et déléguées technique (phase 2) qui a eu lieu du  19 au 25 août 2023 à l’Uac. Au terme de cette formation, le formateur Ernest Hangbé dit être satisfait de la prestation des stagiaires et voit un avenir meilleur pour l’arbitrage béninois.

Quelle est votre appréciation au terme de cette phase formation des arbitres et déléguées techniques ?

Cette formation a regroupé les meilleures des deux phases. C’est-à-dire, la formation de l’année passée, et celle de cette année. Nous avions choisi les meilleures des deux formations que nous avions présentées pour le compte de la phase finale du tournoi de handball du projet sport au féminin. Du côté prestation des arbitres, je suis satisfait par rapport à leur production parce que nous avions vu leur naissance. Nous leur avions donné les bagages qu’il faut pour pouvoir mener leurs matchs à terme. Et je me réjouis, parce qu’elles ont pu respecter les consignes. Même si ce n’est pas à 100% de réussite, nous avions vu une évolution et l’échelle est importante pour nous.

Cependant, ça reste des observations que nous allons leur porter à travers leurs Ligues départementales. Car, les stagiaires sont venues des Ligues départementales du Bénin. Donc, nous allons donner des instructions à chaque CRA (Commission régionale des arbitres) qui va suivre ses représentantes de chaque département pour pouvoir améliorer le coup de sifflet béninois pour les fois à venir.

Et les déléguées techniques…

Pour les déléguées techniques, c’est la même chose. Sur les matchs, nous avons eu à porter des observations, leurs comportements, ce qu’elles doivent faire, quel est leur rôle. Donc, je crois qu’elles ont suivi à la lettre ce que nous leur avions demandé et l’essentiel pour qu’il y ait la main, il faudrait qu’il y ait une répétition au niveau de chaque département dans leur CRA. Nous avions donné ce qu’il faut. Nous allons mettre les recommandations qu’il faut et cela revient à leur CRA de pouvoir leur suivre. Nous même, de loin, à chaque fois, nous aurons des renseignements sur leur évolution.

Au terme, motif de satisfaction donc…?

Je suis vraiment satisfait par rapport à leur prestation. Et aujourd’hui, ces filles ont quitté d’un point zéro et le niveau est un peu élevé chez elles. Maintenant, nous avons travaillé sur le déplacement de l’arbitre, sur leur placement, et surtout les fautes d’attaque puis de la défense. Voilà en résumé ce que nous avions fait avec les stagiaires et nous sommes heureux que tout se soit bien déroulé durant la formation.

Donc, on peut dire qu’il y a lueur d’espoir pour l’arbitrage béninois ?

Oui, et déjà je me réjouis du fait qu’il y a un match et les jeunes  arbitres stagiaires ont mené ce match du début jusqu’à la fin sans aucun problème. Donc nous sommes vraiment satisfaits et il y a lueur d’espoir pour l’arbitrage béninois. Et à mon avis, toutes celles qui sont là, nous allons les prendre désormais et travailler avec elles. Il y a de satisfaction pour le Bénin futur en matière d’arbitrage.

Réalisation : Damien TOLOMISSI

Articles similaires