Entretien avec le président du Conseil National des Supporters du Bénin :« Nous avons l’obligation de rester derrière notre équipe », dixit Léopold Houankoun

 Entretien avec le président du Conseil National des Supporters du Bénin :« Nous avons l’obligation de rester derrière notre équipe », dixit Léopold Houankoun

Leopold HOUANKOUN

Le Bénin affronte le Lesotho le 14 novembre prochain au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo.
Une rencontre comptant pour la troisième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), Cameroun 2022. A quelques jours de cette affiche, le président du Conseil National des Supporters du Bénin (CNSB), Léopold Houankoun, évoque dans cet entretien, les dispositions qui sont en train d’être prises par le douzième homme béninois pour accompagner les Écureuils à la
victoire.

gaskiyani.info

Comment préparez-vous cette échéance en cette période de Covid-19 ?
Léopold Houankoun : Notre rôle est d’accompagner les équipes nationales. C’est pourquoi dans le cadre du match face à la sélection Lesothane, le bureau exécutif du Conseil National des Supporters du Bénin (CNSB) dont je suis le président a déjà adressé respectivement un courrier au Ministre des sports et au président de la Fédération Béninoise de Football. Au cours de ces différentes rencontres,
nous entrevoyons leur faire part de nos propositions. Car, en cette période de Covid-1919, s’il devrait avoir diminution de spectateurs au stade, il va falloir qu’on réserve un nombre important de place aux supporters. Plus simple, une loge doit être exclusivement réservée au CNSB.

Le CNSB a-t-il déjà démarré avec les répétitions ?
Non, les répétitions n’ont pas encore démarré mais d’ici le 4 novembre prochain, nous allons commencer. Elles sont très importantes. Elles permettent de galvaniser la troupe. Il faut déjà noter que le lundi 26 octobre dernier, nous avons tenu une réunion avec toutes les associations affiliées au CNSB pour les informer de la date de reprise des activités.

Nous avons noté lors de la rencontre comptant pour la sixième journée des éliminatoires de la CAN 2019 face au Togo ici à cotonou, la présence de la fanfare des forces armées béninoises aux côtés du CNSB. Est-ce encore possible pour les prochaines échéances des Ecureuils ?
Pour le moment, nous ne nous sommes pas encore rapprochés d’elle mais nous pouvons vous confier que le CNSB a un programme de formation avec ladite fanfare. Nous avons encore quelques semaines devant nous et d’ici à là, nous saurons les dispositions à prendre pour une bonne animation.

VIN-SPIRITUEUX

Si la rencontre devrait se jouer à huis clos, quelles sont les dispositions que vous prendrez pour accompagner les Ecureuils ?
Il faut rappeler que nous ne sommes pas au stade juste pour l’animation mais nous sommes aussi là pour accompagner notre sélection avec la prière. Prenons le cas des matches qui se jouent à l’extérieur du pays où les supporters ne sont pas présents mais ces derniers sont en union de prière avec l’équipe. Nous serons donc dans ce cas en prière avec eux pour que l’issue soit bonne. Si à défaut d’être dans l’enceinte du stade, nous avons des écrans géants, je pense que nous pouvons nous regrouper à ces endroits précis pour animer tout en respectant les gestes barrières.
Nous avons l’obligation d’être présents au stade ce jour ou rester derrière notre équipe par la prière pour que la victoire soit au rendez-vous.


Propos recueillis par Damien TOLOMISSI

2 vues

Articles similaires