Elisabeth Gadji Akondé : « La femme est la vie »

 Elisabeth Gadji Akondé : « La femme est la vie »

Elisabeth Gadji Akondé était sur Gbadjemin de capp FM ce mercredi 9 mars 2022. Sur l’émission animée par Jandel Glessougbé, la présidente des Femmes Amazones Tchigan d »Ekpè a dit la nécessité de mettre la femme au cœur des préoccupations de l’humanité.

« La femme est la vie même »,  c’est la substance à retenir de l’intervention de Elisabeth Gadji Akondé afin de montrer l’importance de la femme dans la société. Portant la voix des amazones d’Èkpe et du monde en général, elle a mis l’accent ce qui les caractérise. Saluant la justesse du thème de la 27ème édition de la Journée internationale des droits de la femme, l’amazone a relevé que les femmes sont au premier rang des victimes du changement climatique. « A des endroits du pays où l’eau potable n’est pas disponible, c’est à nous d’aller en chercher. Nos sœurs et nos mères parcourent des kilomètres sur des kilomètres avant d’en trouver. Conséquences, elles risquent d’abandonner les cours si ce sont des élèves », juste un exemple pour illustrer ses propos.

Lorsque qu’on parle d’égalité, ce n’est pas pour aller contre les hommes a tenu à rectifier Elisabeth Gadji Akondé. « Ce combat n’est pas dirigé contre les hommes ni pour dresser les femmes contre leurs maris à la maison ». Pour elle, c’est un appel à considérer la femme comme étant un être capable de contribuer à la production de la richesse en valorisant son apport. « Cette nuance-là est importante sinon nous allons passer à côté de l’objectif ».

Les questions de mœurs qui agitent la société aujourd’hui relèvent des problèmes d’éducation. « On a l’impression que les parents, les mamans ont abandonné leur missions à la maison », a déploré l’invitée de l’émission Gbadjèmin. « Il faut que les mamans retournent aux bases fondamentales qui régissent la vie au foyer », indique-t-elle.

Pour finir la présidente des femmes amazones a  exhorté ses sœurs à se mettre résolument au travail, à montrer de par leurs engagements politique, social et managérial qu’elles sont capables de diriger. C’est alors que les hommes leur feront confiance et progressivement cette recherche de l’équilibre sera une réalité.

Arnaud ACAKPO (Coll)

Articles similaires