Éliminatoires CAN Cameroun 2021: La dérogation de l’Etat français sauve les internationaux béninois

 Éliminatoires CAN Cameroun 2021: La dérogation de l’Etat français sauve les internationaux béninois

La situation a désormais évolué. Après moult plaintes de plusieurs fédérations de football, suite à la non liberation de leurs internationaux par les clubs de la ligue 1 et de la ligue 2 (Cf circulaire 1749 datant du 5 février 2021 FIFA) l’Etat français a fini par revoir sa position.

Ainsi, d’après l’Equipe le ministère des sports français confirme que “les internationaux de retour de compétition officielle hors UE avec leur équipe nationale, française ou étrangère, sont exemptés de septaine dès lors que le respect d’un strict protocole sanitaire et médical est garanti (bulle + test PCR quotidien au retour en club). Ils pourront donc s’entraîner et jouer sans application d’un délai de sept jours. “

Une décision plus ou moins satisfaisante qui donne désormais libre choix aux équipes nationales de l’espace union européenne comme étrangères de disposer de leurs internationaux évoluant en hexagone.

Sur ce, les internationaux béninois faisant leur preuve en France pourraient défendre les couleurs de leur pays lors des deux dernières journées des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations, Cameroun 2021 respectivement le 27 mars prochain contre le Nigéria à Porto-Novo et face à la Sierra Leone, le 30 mars prochain à Freetown.

Par contre, Olivier Verdon, David Kiki qui évoluent en Bulgarie et Rudy Gestede (Australie) ne seront pas libérés. Et pour cause leurs clubs n’ont pas cédé aux doléances des autorités béninoises.

Damien TOLOMISSI

318 vues

Articles similaires