Ecole Primaire Publique Lom-Nava : Les écoliers en danger

 Ecole Primaire Publique Lom-Nava : Les écoliers en danger

Élèves, parents et enseignants de l’école Lom-Nava ont peur pour la vie de leurs enfants. Ils sont en perpétuelle actions de grâce chaque jour que Dieu fait. Et pour cause, le bâtiment qui sert de salles de classes aux enfants est dans un état de délabrement avancé

Plafond décati avec des barres de fer visibles, dalle du premier étage présentant des hourdis en vrac. Pas besoin de plus de détails pour expliquer ce que vivent les écoliers de l’Epp Lom-Nava, à Akpakpa dans le 2e arrondissement de la ville de Cotonou, capitale économique du Bénin. Eux-mêmes en ont à peine conscience. « Nous ne sommes pas à l’aise quand il pleut. L’eau coule à l’étage », dit presque naïvement cette écolière en classe de CM2. « Quand on est en classe, la pluie nous frappe »  renchérit sa camarade.

« Sous l’effet de la pluie, les briques qui ont servi d’hourdis et plafonds cèdent en pleine classe. Ce qui met les enfants dans une insécurité totale » relate Lourde Nounagnon Houéto, Directeur de l’Epp Lom-Nava intervenant sur les ondes de la Radio Capp FM. Jean K. Abiala, président de l’association des parents d’élèves de l’Epp Lom-Lava se dit désarmé face à la situation.  « On ne sait pas ce que l’Epp Lom-Nava a fait et depuis 1999, rien n’a été fait pour l’école. Nous parents, que pouvons-nous ? » S’interroge-t-il pensif.

Selon le Chef quartie, les tentatives pour amener les autorités municipales à régler le problème sont restées sans suite. « J’ai écrit depuis 2016 que j’ai été élu, à la Mairie. Je me suis déplacé vers la Direction des Services techniques (DST) pour leur demander de venir constater. Quelques années plus tard on m’a confié que c’est dans le budget de 2019. Le moment étant venu rien n’a été fait. Il m’a été servi après que cela serait fait en 2020… mais » déplore Frédéric Arsène Biwémin.

A noter que Jusqu’à nous mettons sous pression cet article,  le bâtiment est toujours tel que vous voyez les images.

Arnaud ACAKPO (Coll)

Articles similaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *