Décès de Iba Der THIAM : Hommage à un brillant historien

 Décès de Iba Der THIAM : Hommage à un brillant historien

Iba Der THIAM

L’Afrique intellectuelle en deuil ! L’historien sénégalais de renommée internationale, le Professeur Iba Der THIAM s’est éteint samedi 31 octobre 2020 à Dakar des suites d’une courte maladie à 83 ans. La presse internationale, écrite comme audiovisuelle, s’est faite écho de cette disparition, mais a surtout rendu hommage à l’homme de science, de culture, combattant acharné de la réappropriation de la conscience historique de l’Afrique. Le monde politique n’est pas resté en marge de ces hommages. Roch Marc KABORÉ, président du Burkina-Faso, pays de l’illustre Professeur Joseph KI-ZERBO, savant historien qu’il a immortalisé, en rebaptisant l’Université de Ouagadougou, Université Joseph KI-ZERBO, a rendu un hommage appuyé à l’africaniste Iba Der THIAM. Pendant que Macky SALL, tweetait ceci à l’annonce de la mort du Professeur “Historien de notoriété mondiale, Professeur émérite et humaniste radical, Iba Der THIAM est une figure capitale du Sénégal contemporain. Patriote lucide, il a dirigé avec passion la rédaction en cours de l’histoire générale du Sénégal. Mes condoléances à sa famille éplorée “.

Le Professeur Iba Der, malgré les différentes casquettes qu’il a arborées (syndicaliste, homme politique,..) a consacré son existence terrestre à l’histoire. Un talent et une passion qui ont amené le Professeur à faire sa thèse de doctorat d’État à Paris-Sorbonne, sur l‘évolution politique et syndicale du Sénégal colonial de 1840 à 1936, une production de 5179 pages en 9 tomes. Un record pour celui qui a été instituteur, professeur de collèges et lycées, et Professeur d’université. Le Professeur Iba Der a été choisi par l’Unesco comme membre du comité scientifique de rédaction de la gigantesque production, Histoire générale de l’Afrique dont le Directeur scientifique et méthodologique n’était autre que le Professeur KI-ZERBO. La postérité africaine lui doit l’appellation de l’Université de Dakar, Université Cheikh Anta Diop depuis mars 1987 au moment où , il assumait le portefeuille de ministre de l’Éducation sous le président Abdou DIOUF. Il est également le chantre de l’introduction des langues nationales dans l’enseignement primaire de son pays . Ajouter à tout cela, la direction de la rédaction de l’Histoire générale du Sénégal, de l’Antiquité à nos jours à lui confiée par le président Macky SALL. Et dont les premiers volumes ont été publiés en 2019. Une voie courageuse indiquée par le Professeur, à ses pairs du continent dans la quête de ce que les précurseurs, Cheikh Anta Diop, Joseph KI-ZERBO, Djibril TAMSIR NIANE, Amadou MATHAR M’BOW, ont appelé, la Renaissance africaine. Qui peut nier qu’aujourd’hui les situations d’instabilité récurrentes en Afrique ne sont pas souvent liées à la méconnaissance de notre histoire ?

C’est l’héritage incommensurable que laisse le Professeur Iba Der THIAM qui mérite à son tour d’être immortalisé au Sénégal, son pays, ou ailleurs sur le continent pour l’ intellectuel panafricaniste convaincu qu’il a été.

Ouorou-Asso BABERI

Articles similaires