De Natitingou à Cotonou: Le marcheur en tricycle accueilli par Ouorou Barè

 De Natitingou à Cotonou: Le marcheur en tricycle accueilli par Ouorou Barè

Lassissi

Mardi 6 octobre dernier, les responsables de la Fédération Béninoise de Handisport et de la Fédération des associations des personnes handicapées du Bénin ont accueilli au stade de l’Amitié Général Mathieu Kérékou de Kouhounou, le marcheur solitaire en tricycle, Sarafa Lassissi Deen, alias one-two. Ce dernier venait de boucler un périple de 536 km après être parti de Natitingou, le samedi 26 septembre 2020, soit 10 jours de route pour arriver à Cotonou.

« Cet exercice vise trois objectifs », confie Sarafa Lassissi Deen. « Le premier est politique. Je suis venu spécialement en tant que représentant des sans voix de la commune de Natitingou et des 2KP de l’Atacora  dire merci au président de la République, Patrice Talon pour le grand avantage dont on a bénéficié dans nos différentes contrées et particulièrement à Natitingou. Je voudrais ainsi lui demander d’être candidat lors des  élections présidentielles de 2021. Le deuxième est de prouver à moi-même que je peux.  Le troisième est pour démontrer que la personne handicapée est capable », a-t-il indiqué tout en ajoutant « Je viens de rallier Cotonou avec mon tricycle après avoir pris le départ  de Natitingou et j’en suis très fier ».

Content de son acte et surtout son intention de prouver que la personne en situation de handicap est capable, le président de la Fédération Béninoise de Handisport, Abdel Rahman Ouorou Barè a exprimé toute son administration pour l’effort fourni par ce dernier. « Je voudrais remercier notre ami Lassissi qui est une personne handicapée physique qui a cru devoir faire Natitingou-Cotonou pour susciter la candidature du président de la République. Cette option est personnelle et privée. Il en a le droit et il a usé de ce droit-là » a-t-il déclaré.

Selon Ouorou Barè, l’acte de Lassissi est important. « C’est pourquoi nous personnes handicapées au niveau des deux fédérations, (Fédération des associations de personnes handicapées du Bénin et la Fédération Béninoise de Handisport) nous nous sommes dits une personne handicapée a pris le risque de montrer que si les personnes non handicapées peuvent, nous aussi en sommes capables. Donc, c’est essentiellement pour cela que nous sommes sortis pour venir lui témoigner notre reconnaissance et notre amitié mais aussi  saluer cette décision-là qui nous permet de montrer à la communauté nationale et internationale que nous existons en tant que citoyens de ce pays. »

Par ailleurs, il invite les autorités sportives et politiques à œuvrer pour que la loi portant protection et promotion des droits des personnes handicapées en République du Bénin soit effective. « C’est sous le président Talon que cette loi a été votée en 2017. Or le Bénin était le seul pays orphelin de la sous-région à ne pas avoir un texte législatif qui protège le droit des personnes handicapées. Désormais, il faut 10 à 11 décrets d’application de cette loi. Dans le cas contraire, la loi reste un amas de papier. Nous profitons du déplacement de Lassissi pour sensibiliser les autorités au sommet pour que ces décrets soient pris afin que nous puissions jouir de façon équitable et sans discrimination des droits humains en tant que citoyens ».

« Nous avons quelque chose à apporter à l’édification de notre pays qui nous est cher à tous”, a conclu Ouorou Barè ».

Damien TOLOMISSI

0 vues

Articles similaires