Coupe du monde masculin sénior de Handball, Egypte 2021 : « C’est un honneur et un pari que nous devons gagner », dixit le président Arèmou Mansourou

 Coupe du monde masculin sénior de Handball, Egypte 2021 : « C’est un honneur et un pari que nous devons gagner », dixit le président Arèmou Mansourou

Trente-deux, c’est le nombre de sélections qui vont rivaliser d’ardeur en janvier 2021 au pays des Pyramides pour s’adjuger le prestigieux trophée du mondial masculin de Handball. Et chaque équipe favorite ou outsider connaît désormais son adversaire à l’issue du tirage au sort effectué le samedi 5  septembre dernier au Caire.  Pour le président de la Confédération Africaine de Handball (Cahb), Dr Arèmou Mansourou, au cours d’une interview exclusive qu’il nous a accordée,  les sept sélections qui défendront les couleurs du continent ont chacune leur chance lors de cette grande compétition.

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX Je rappelle au passage que c’est une première pour la Fédération Internationale de Handball.   Parce que nous sommes passés de vingt-quatre (24) équipes à trente-deux (32). Aussi faut-il le souligner la dernière édition à vingt-quatre (24) a été Co-organisée par deux  pays.  En Egypte, nous aurons 32 équipes. Il faut le faire donc. C’est un honneur et un pari que nous devons gagner , donc mes impressions sont très bonnes et vivement que cette date fatidique arrive pour que franchement on puisse donner la preuve au monde entier que l’Afrique est capable de faire de très belles choses.

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

Ce que nous recherchons, c’est que les équipes phares africaines telles que l’Égypte et la Tunisie puissent confirmer et aller arracher tout au moins une place sur le podium. Ce n’est pas interdit. Bien vrai il y a des pays qui avaient été absents pendant longtemps. On peut citer le Maroc et l’Algérie qui retrouvent maintenant la haute compétition à travers leurs qualifications. Ils doivent prendre toutes les précautions. Au niveau de l’Angola pour la plupart du temps, on parle plus de la sélection féminine que celle masculine.

XXXXXXRetrouver l’intégralité dans notre parution du jeudi 10 Septembre 2020

1 vues

Articles similaires