Collège d’Enseignement Général la Verdure de Ouèdo: Des classes d’examen en souffrance

 Collège d’Enseignement Général la Verdure de Ouèdo: Des classes d’examen en souffrance

Déjà deux mois que la rentrée scolaire 2022-2023 a commencé au Bénin. Déjà deux mois que les cours sont censés commencer dans toutes les écoles sur toute l’étendue du territoire national mais au Collège d’Enseignement Général la Verdure de Ouèdo, des  classes d’examen sont toujours sans professeurs.

Plusieurs élèves de ce lieu d’apprentissage du savoir n’ont pas encore écrit une seule lettre dans leur cahier de science Physique Chimie et Technologique. En allemand c’est pareil. La cause est toute simple. Pas de professeur. Incroyable mais ce fut un vrai choc d’apprendre qu’au Bénin et qui plus est dans la commune d’Abomey-Calavi, à moins de 40 kilomètres de Cotonou, des élèves en classe d’examen manquent de professeurs plus de deux mois après la rentrée des classes. C’est le cas des élèves de la classe de 3è M13. Ils n’ont pas encore reçu des cours de Physique Chimie et Technologie depuis la rentrée.

Alors que certains de leurs camarades reçoivent des leçons et font des exercices, ces élèves candidats à l’examen du BEPC, abandonnés à leur triste sort, s’inquiètent. Désœuvré et déçu, un élève a repris le chemin de la maison mardi 22 novembre le jour où ils font une matière dont les professeurs sont absents, laissant dans la cour du collège ces autres camarades dans l’insouciance. Ceux-ci flânant ici et là n’ont pas encore conscience de la gravité de leur situation.

L’examen du BEPC 2023  prévu dans quelques mois, ne sera pas spécifique aux élèves du CEG de Ouèdo, un collège dans lequel la problématique de manque de salles de classe se pose avec acuité. Des bâtiments de fortune abritent certains  apprenants, faute d’infrastructures adéquates. Les autorités sont interpellées. Il urge de sauver l’avenir des enfants en détresse.

Damien TOLOMISSI

Articles similaires