Bénin : Le parlement Béninois valide la loi sur l’organisation des activités pharmaceutiques

 Bénin : Le parlement Béninois valide la loi sur l’organisation des activités pharmaceutiques

Cinq jours ont permis aux  parlementaires béninois pour prendre connaissance du projet de loi portant sur l’organisation des activités pharmaceutiques à eux proposer par le ministre de la santé et  procéder à sa validation. Et c’est à l’unanimité que les députés ont voté ladite Loi n°2021-03 du 12 janvier 2021

Très heureux de l’issue favorable, le ministre de la santé, Benjamin Hounkpatin n’a d’ailleurs pas caché sa joie lors d’un point de presse qu’il a animé tout en remerciant les députés

« Il me plaît d’entrée, d’exprimer ma profonde gratitude aux honorables députés pour la diligence avec laquelle ils ont étudié et voté cette loi », a-t-il déclaré. 

Il n’a pas manqué d’expliquer le bien fondé de cette loi. « Laloi portant organisation des activités pharmaceutiques est une loi majeur qui vise à encadrer et réguler le secteur pharmaceutique en renforçant de façon spécifique : la disponibilité et l’accessibilité financière des médicaments et des autres produit de santé ; l’assainissement du sous-secteur pharmaceutique ; la traçabilité du système d’approvisionnement des produits de santé ; la qualité des produits pharmaceutiques mis à la communication au Bénin  et l’amélioration des soins de santé », a-t-il fait savoir avant de préciser que « La loi qui vient d’être votée est d’une importance indéniable. Elle n’est pas que la loi des professionnels de la pharmacie. Elle est également la nôtre, chers concitoyens. Nous avons donc le devoir d’en cerner les contours car la pharmacie fait partie de notre quotidien ».

Il promet que le Gouvernement pour sa part « contribuera résolument à assurer sa vulgarisation une fois qu’elle sera promulguée par le Président de la République ». « Je reste convaincu que le processus d’instauration d’un cadre légal à la hauteur des enjeux devra se poursuivre sans désemparer pour l’atteinte des objectifs inscrits dans le Programme d’Action du Gouvernement. », conclut-il.

A noter que le texte qui est passé au vote ce jour comporte 100 articles subdivisés en plusieurs titres et chapitres.

Firmin KASSAGA

24 vues

Articles similaires