AG ordinaire de la Fédération Béninoise de Handball : La Reddition de comptes à mi-parcours séduit les congressistes

 AG ordinaire de la Fédération Béninoise de Handball : La Reddition de comptes à mi-parcours séduit les congressistes

Les membres du comité exécutif de la Fédération Béninoise de Handball étaient en conclave ce samedi 21 Novembre 2020. Il s’agit de l’Assemblée Générale ordinaire qui s’est tenue dans la salle polyvalente de l’Institut Régional de Santé Publique (IRSP) à Ouidah. C’était l’occasion pour le Président de la Fédération Béninoise de Handball Antoine Bonou et ses pairs de faire le bilan à mi-parcours des activités menées conformément aux dispositions statutaires de l’instance.

Rendre compte des activités menées trois après l’assemblée générale élective ayant consacré leur accession à la tête de l’instance faîtière du handball béninois. C’est à cet exercice que les membres du comité exécutif de la Fédération Béninoise de Handball se sont donnés le  samedi 21 Novembre 2020 à travers l’Assemblée Générale ordinaire qui a eu lieu dans la cité des Kpassè. À l’entame de la cérémonie d’ouverture des travaux, c’est le président de la ligue régionale sud, Euloge Dossou qui a pris la parole pour souhaiter la bienvenue aux congressistes. S’en est suivi le discours du président du comité exécutif de la Fédération Béninoise de Handball Antoine Bonou. En s’adressant aux délégués, ce dernier a invité les uns et les autres à un esprit d’ouverture pour le bon déroulement de l’Assemblée Générale ordinaire. En donnant officiellement le top des travaux, le Directeur du Sport d’Elite, représentant le Ministre des sports, Bonaventure Coffi Codjia a dit toute son admiration aux membres du comité exécutif de la Fédération Béninoise de Handball au regard de la régularité de ses activités statutaires. « Malgré l’arrêt des activités consécutives à la crise sanitaire, la famille de handball n’a pas fait l’option de déroger à la tradition, de passer outre les dispositions statutaires en matière des réunions de session de l’assemblée générale. Au contraire, elle est restée attacher aux valeurs et principes qu’elle a adoptés et qui la distingue si bien au sein de la famille sportive nationale », a-t-il déclaré avant d’ajouter «  Aussi voudrais-je exprimer de vives voix la profonde gratitude et les encouragements du ministre des sports aux membres du comité exécutif de la fédération béninoise de handball pour leur sens de démocratie et de respect des normes établies. » Il est d’ailleurs convaincu que la progression du handball béninois sur l’échiquier continental et mondial et son rayonnement sur le plan national sont la conséquence logique de la bonne qualité de gouvernance instaurée au niveau de cette Fédération depuis plusieurs années.

La séance est  selon lui d’une importance capitale dans le contexte actuel marqué par les réformes concernant notamment les classes et sociétés sportives. Après le bal des allocutions, place fut faite aux travaux suite à la vérification des mandats des délégués présents. Pendant un peu plus de deux heures, les congressistes ont passé au peigne fin les différents points inscrits à l’ordre du jour. 

Le handball béninois au pas des réformes du gouvernement…

En plus de l’adoption des différents rapports d’activités, les congressistes ont également fait la relecture de certains articles des textes statutaires de l’instance. Ceci, pour permettre au handball béninois de se mettre à jour quant aux réformes du gouvernement relatives à la création des classes et des sociétés sportives. Une révision de textes imminente à en croire le Président de la Fédération Béninoise de Handball, Antoine Bonou qui se dit ravi de l’ambiance qui a prévalu durant toute la séance. « En résumé, les travaux se sont bien déroulés », s’est-il réjoui.

A l’en croire, il aura désormais au niveau de la composante du handball béninois des clubs amateurs et des clubs professionnels. « Nous avons l’obligation de passer par la création des sociétés sportives pour faire du professionnalisme. Autrement dit, il urge de créer des sociétés sportives puisque la loi 1901 ne nous autorise pas à faire des activités à but lucratif », a-t-il indiqué tout en précisant que « C’est la seule et unique manière qui peut nous permettre d’aider les clubs à bénéficier des 1/1000e mis en place par le gouvernement. Ce qui va permettre de faire fonctionner nos clubs. Car désormais les athlètes professionnels auront un salaire. Donc c’est incontournable le professionnalisme. »

A noter que le président de la Confédération Africaine de Handball, Docteur Arèmou Mansourou a rehaussé l’AG par sa présence.

Edmond HOUESSIKINDE

1 vues

Articles similaires