Conférence débat sur le système éducatif béninois : La touche de L’Efes Sapientia

 Conférence débat sur le système éducatif béninois : La touche de L’Efes Sapientia

«Le système éducatif béninois à la croisée des chemins : défis et perspectives». C’est le thème autour duquel professeurs, enseignants et anciens ministres de l’éducation nationale ont échangé afin d’évoquer les défis et les perspectives. Une initiative de l’Ecole de formation des enseignants du secondaire (Efes) Sapientia dont l’objectif est d’apporter sa touche à l’éducation au Bénin. C’était samedi 20 mars 2021 dans la salle de Conférence de Novela Planet hôtel à Porto-Novo.

Dans le système éducatif, le Bénin a traversé maints programmes et réformes. L’Approche Par Compétences (APC) est aujourd’hui objet de grandes transformations pour s’ajuster aux besoins de formation réelle des apprenants. A l’université, le système LMD pose de grands problèmes face aux anciennes méthodes d’enseignement, aux effectifs pléthoriques, au recyclage des enseignants-chercheurs afin de les disposer à accueillir les nouveaux bacheliers formés selon l’Apc. Dans ce contexte, l’Efes Sapentia a décidé d’apporter sa touche en invitant autour d’une même table, enseignants, professeurs, anciens ministres de l’éducation, les acteurs impliqués afin de poser les jalons des défis et perspectives du système éducatif béninois à la croisée des chemins.

A en croire le Directeur général de Efes Sapentia Jocob Tossa, le pourcentage de la pratique dans la formation des étudiants pour les porter vers un emploi, ou une création d’emploi viable et réaliste est devenu une sérieuse inquiétude. «Nos programmes doivent déterminer clairement de quel projet d’homme nous avons besoin pour quel projet de société dans 10 ans, dans 20 ans, dans 50 ans, etc.», dira-t-il avant d’ajouter que le système éducatif béninois, par rapport à l’évolution vertigineuse de la technologie et de la technique doit nous situer sur la place de la culture, des traditions, des langues dans la formation des citoyens.

Pour Joachim Gbénou, président du Conseil scientifique de l’Efes Sapientia, le système éducatif béninois tel qu’il se présente aujourd’hui est un véritable labyrinthe dans lequel nous nous perdons facilement. «La question fondamentale qu’on pourrait immédiatement se poser est de savoir si notre système éducatif actuel prépare réellement à la vie professionnelle ou active et à la vie citoyenne», indique-t-il en poursuivant que ladite conférence devrait amener sans doute à la réflexion pour changer les choses et avancer avec conviction et sérénité. «Les conclusions impacteront à coup sûr nos autorités au plus haut niveau et feront en sorte que l’éducation dans notre pays redore un blason plus reluisant», a-t-il fait savoir. Rappelons que la communication a été animée par le Professeur Jijoho Adéwalé Padonou.

Patrice ADJAHO

9 vues

Articles similaires