Attaques terroristes dans le Nord-Bénin : Vague d’indignation

 Attaques terroristes dans le Nord-Bénin : Vague d’indignation

Les récentes attaques djihadistes ayant coûté la vie à deux soldats béninois près de la frontière du Burkina- Faso ne laisse personne indifférent. Institutions de la République, acteurs politiques et de la société civile ont tous condamné l’acte. Idem pour les pays amis du Bénin.

La nation béninoise est sous le choc après les attaques des présumés djihadistes dans la partie septentrionale. Ces attaques survenues la semaine écoulée ont fait deux morts et plusieurs blessés dans le rang des forces armées béninoises. Face à cette situation qui met en péril le climat sécuritaire du Bénin, plusieurs voix s’élèvent pour condamner ces actes barbares. C’est le cas du Bureau de l’Assemblée nationale qui, après une réunion urgente de la Conférence des Présidents n’est pas resté insensible à ces douloureux événements. Dans un communiqué présenté par le porte-parole de l’assemblée nationale, le Président Louis Gbèhounou Vlavonou a au nom de ses collègues députés dit « condamner ces viles attaques  et se tient sans réserve aux côtés des forces de défense et de la sécurité ainsi que des paisibles populations civiles dans toutes les régions du Bénin ». Aussi présente -t-il ses condoléances les plus attristées aux familles des illustres disparus tombés au champ d’honneur et souhaite prompt rétablissement aux blessés. Par la même occasion, l’Assemblée nationale a fait part du soutien indéfectible au gouvernement du président Patrice Talon dans cette situation et se dit prête à contribuer « sans répit à une lutte implacable contre l’extrémisme violent ». Tout en appelant à une procédure judiciaire contre les auteurs de ces attaques, le parlement béninois invite tous les citoyens sans distinction aucune à manifester leur attachement à la paix en dénonçant systématiquement aux forces de sécurité tout acte suspect.

Le parti  » Les Démocrates  » compatit aux douleurs des blessés et de toutes les personnes affectées par ces attaques. « Les Démocrates demandent que conformément aux dispositions de la Constitution, la protection des populations et de leurs biens soit renforcée. Il s’agira donc de doter les forces de défense et de sécurité de moyens adéquats et suffisants pour combattre efficacement le véritable terrorisme. La sécurité des citoyens et la défense de l’intégrité territoriale n’ont pas de prix ».  Le parti « Les Démocrates » invite « les populations à redoubler de vigilance pour s’organiser en vue de détecter ou d’aider à détecter les terroristes afin que les forces de défense et de sécurité puissent efficacement organiser leur éradication partout où ils se trouvent ». a-t-il indiqué tout en ajoutant  que le Bénin est un. « Ces agressions qui mettent en péril notre Patrie commune montrent à souhait que la contradiction principale qui oppose plus que jamais notre peuple à ces forces extérieures sont porteuses de mort. Ces agressions indiquent désormais la voie royale à suivre : C’est ensemble avec tous les filles et fils du Bénin que nous ferons face aux défis démocratiques, sécuritaires, sociaux et économiques dans la construction d’une nation prospère dans la concorde et la paix ». Pour terminer la formation politique de Boni Yayi demande aux autorités gouvernementales béninoises « d’engager ou de s’impliquer dans les actions de coopération sous régionale, régionale et internationale en vue de combattre efficacement le terrorisme ».

Les États Unis solidaires avec le Bénin

La réaction des USA  ne s’est pas aussi faite attendre après les attaques mortelles contre les positions de l’armée béninoise dans les départements de l’Atacora de de l’Alibori. Dans une déclaration rendue publique vendredi dernier, l’ambassadrice des États Unis d’Amérique près le Bénin condamne ces violences et présente les condoléances de son pays au peuple béninois et aux familles des victimes. Elle n’a pas manqué non plus de réitérer l’engagement des USA à soutenir l’Exécutif dans le domaine sécuritaire. « Nous nous engageons à soutenir le Gouvernement du Bénin dans les efforts de promotion de la sécurité et la lutte contre le terrorisme notamment à travers une assistance aux Forces Armées Béninoises dans le but de mieux sécuriser les frontières du pays. Nous nous sommes également engagés aux côtés du gouvernement et de la société civile pour empêcher l’insécurité de prendre racine notamment à travers la prestation de services de santé, le développement économique et les programmes de résilience communautaire », a indiqué la diplomate américaine.

Nécessité d’arrêter la saignée à tout prix

Ces attaques terroristes constituent une douloureuse épreuve pour le Bénin. C’est d’ailleurs la première fois que les djihadistes visent directement le pays de Béhanzin. Au regard de la menace qu’ils représentent pour tout le pays, il urge que les autorités compétentes prennent les mesures draconiennes pour les repousser très loin. Pour ce faire, il faut une remobilisation de la troupe au niveau de l’appareil sécuritaire avec les moyens matériels adéquats. Le renforcement de la surveillance des frontières avec les pays voisins doit être une priorité. Aussi l’anticipation sur toute sorte d’informations tendant à mettre à mal la quiétude des citoyens des zones à risques doit-elle être un maître mot. Autrement dit l’état d’alerte maximale doit être observé aussi bien au niveau des hommes en uniforme que les populations.

Edmond HOUESSIKINDE

Articles similaires