Trafic routier : Plus d’intermédiation douanière au Bénin

 Trafic routier : Plus d’intermédiation douanière au Bénin

Dans un communiqué rendu public le 06 mai 2021, le procureur du Tribunal de première instance de première classe de la ville Porto-Novo Célestin Kponnon rappelle à l’ordre les agents de douanes dans les départements de l’Ouémé et du Plateau qui font recours aux personnes civiles Communément appelés «klébés»,  dépourvues de tout lien professionnel ou fonctionnel avec l’Etat pour les opérations de contrôles et autres tâches relevant des fonctions.

Les personnes civiles ne sont plus habilitées pour les opérations de contrôle et autres tâches relevant des fonctions d’agents des douanes. C’est ce qui ressort du communiqué du procureur de la République près le Tribunal de première Instance de Porto-Novo adressé au Directeur Départemental des Douanes de l’Ouémé et du Plateau. Et pour mettre fin à cette pratique, un “délai d’un mois avait été imparti aux receveurs et chefs de brigades des Douanes pour mettre fin à l’emploi des personnes autres que les agents des Douanes y compris les chauffeurs des douaniers dans les missions relevant du service public des Douanes.  Une décision émanant d’une réunion de commandement du 27 Novembre 2020 “.

Après avoir déploré l’observance de cette mesure, le procureur de Porto-Novo a rappelé aux agents de ces deux départements que force doit rester à la loi. “Pour que force reste à la loi, il est prescrit aux chefs d’unités de police judiciaire, d’interpeller ou de faire interpeller pour usurpation de titre, toute personne qui s’immisce dans les fonctions d’agents des Douanes” a notifié le Procureur de la République Célestin Kponnon.

Léonard SONEHEKPON

Articles similaires