Atelier de l’UPMB à Ouidah: La relecture du code du numérique au cœur des échanges

 Atelier de l’UPMB à Ouidah: La relecture du code du numérique au cœur des échanges

UPMB

Initié par l’Union des professionnels des médias du Bénin (UPMB) avec l’appui de la Fondation Friedrich Ebert, s’est tenu du 5 au 7 novembre 2020 à Ouidah, un atelier de plaidoyer pour la relecture de la loi No 2017-20 portant Code du numérique en République du Bénin. Cela fait suite à l’atelier de Parakou d’août 2020.

Le processus pour une relecture du Code du numérique au Bénin est en marche. Au terme de cet atelier de trois jours, plusieurs recommandations ont été faites en vue de se doter d’un document de plaidoyer en faveur des professionnels des médias au Bénin. A en croire, le rapporteur de cette assise, Dr Thierry Bidouzo, les participants tout en appréciant le travail effectué  par le comité d’expert, suite à l’atelier de Parakou, ont souhaité que des dispositions violents les principes de la liberté de presse soient purement et simplement extirpées du Code du numérique.

Pour Zakiath Latoundji, Présidente de l’UPMB, ce n’est que le début du processus. « Un chantier dont l’aboutissement permettra aux médias de disposer d’un environnement de travail sain. Un espace où ils peuvent exercer leur art sans crainte », a-t-elle déclaré. Elle n’a pas oublié  de remercier tous les participants pour le travail abattu. « Merci pour la qualité des échanges ».

Partenaire de l’Union des professionnels des Médias du Bénin et très attaché aux valeurs démocratiques, la Fondation Friedrich Ebert par le biais de son représentant à cet atelier, Dr Expédit Ologou,  a rassuré l’UPMB quant au soutien de la FES-Bénin pour l’aboutissement du processus. « Votre présence et les diverses communications sans oublier vos riches échanges témoignent le grand intérêt que vous portez à cette relecture du Code du numérique ».  Il a pour finir précisé que le chemin qui reste à parcourir pour une relecture de la loi sur le numérique qui mènera à une plus grande liberté d’expression demeure aussi un grand défi pour la Fondation Friedrich Ebert.

Damien TOLOMISSI

0 vues

Articles similaires