Antoine Bonou: «… au handball, nous aborderons cette innovation avec beaucoup de sérénité…»

 Antoine Bonou: «… au handball, nous aborderons cette innovation avec beaucoup de sérénité…»

Après une saison blanche lors de l’année 2020 pour cause de coronavirus, plusieurs fédérations sportives s’activent à reprendre les activités. C’est le cas de la Fédération Béninoise de Handball. Dans un entretien qu’il nous a accordé, le président de ladite discipline au Bénin, Antoine Bonou a évoqué  l’état de forme actuelle des athlètes en cette période pandémique de coronavirus. Il n’a pas occulté d’aborder le sujet de la professionnalisation du sport béninois. Lisez plutôt !!!

Nul doute que 2020 a été une année compliquée, synonyme d’une saison inactive pour vos athlètes à cause du Covid 19. Le gouvernement en fin d’année dernière a levé la suspension qui pesait sur la pratique du sport.  Comment et quand comptez-vous lancer les activités à votre niveau ?

Permettez-moi avant tout propos, de vous exprimer au nom de la famille du Handball béninois et en mon nom propre toute notre reconnaissance pour l’accompagnement que vous ne cessez de nous apporter en vue de permettre à tous d’avoir une visibilité sur notre discipline. Soyez en félicités et remerciés. Le COVID19, comme vous le dites est une pandémie qui est venue perturber toutes les activités humaines et notre discipline n’en a pas été épargnée. Pour sauver l’essentiel (la santé) pour nos populations, le gouvernement a cru devoir, fort heureusement d’ailleurs, suspendre des activités de contact et de masses telles que les activités sportives. Ce n’est que vers la fin d’année 2020, ces suspensions ont été levées à notre grand soulagement mais avec l’obligation d’observer strictement les gestes barrières. C’est dans ce contexte, qu’après concertations nécessaires, nous avons au niveau du Comité Exécutif fédéral lancé en janvier les formalités administratives pour l’ouverture la saison sportive 2021 avec un protocole sanitaire inspiré de celui de la Confédération Africaine de Handball.

Quelle sera la particularité de cette saison malgré la présence de la pandémie ?

Comme vous pouvez vous en douter, il s’agira d’une saison particulière pour deux raisons. D’abord par rapport à la pandémie due au COVID19 qui nous exige un protocole sanitaire lors de nos différentes activités, et ensuite la prise en compte du nouvel environnement sportif lié à la professionnalisation du sport dans notre pays. Ce sont là deux réalités qui impacteront dès cette nouvelle saison nos compétitions.

On sait que la suspension a créé du tort aux athlètes, on peut avoir une idée de leur forme actuelle ?

Le handball comme toutes les autres disciplines ne fait de résultats que dans la régularité des séances d’entraînement bien organisées. Dès lors tout arrêt ou perturbation constitue une source de contre-performance. C’est donc ce à quoi nous sommes confrontés après 9 mois de suspension de nos activités due au Corona virus. Il va s’en dire que nos athlètes sont totalement en méforme. Mais nous sommes persuadés qu‘avec le travail méthode de nos techniques et la volonté des athlètes, ces derniers ne tarderont pas à retrouver leur meilleur niveau.

Quels sont les grands rendez-vous du handball béninois et les projets en vue ?

Vu que la situation du COVID19 n’est pas encore totalement maîtrisée, le calendrier des compétitions régionales et internationales est réduit à un strict minimum. Ce qui veut dire que nous n’aurons droit qu’aux compétitions de club où nous pensons y participer avec au moins une équipe si cette pandémie ne venait pas encore tout perturber. Au plan national, à travers nos championnats, nous aurons certainement l’occasion de tester quelques nouvelles infrastructures sportives qui seront bientôt mises à notre disposition. De même que ce serait nos tout premiers pas en championnat pro.

Le gouvernement a lancé la professionnalisation du sport béninois, votre point de vue sur la question. Et comment au niveau du handball comptez-vous amorcer ce changement ?

Le professionnalisme est une étape obligatoire lorsque qu’on ambitionne de bonnes performances sportives pour se faire une bonne place dans l’élite. C’est donc une initiative gouvernementale que nous accueillons favorablement et pour laquelle nous espérons que toutes les dispositions idoines seront prises en synergie avec les différents acteurs concernés pour sa mise en œuvre efficace et efficiente. En ce qui nous concerne au handball, nous aborderons cette innovation avec beaucoup de sérénité et de pragmatisme.

Votre mot de  la fin

Notre grand souhait est que la pandémie soit très rapidement maîtrisée et que les ressources nécessaires soient mobilisées afin de permettre une mise en œuvre plus certaine de nos programmes d’activités. Vivement qu’il y ait au niveau de chaque acteur les réflexes et la synergie d’actions qu’exige le professionnalisme du sport pour sa bonne mise en œuvre. Vive le sport. Vive le handball, je vous remercie.  

Propos Recueillis par : Damien TOLOMISSI

85 vues

Articles similaires