Urbanisme : Le permis de construire rendu obligatoire

 Urbanisme : Le permis de construire rendu obligatoire

Le secteur de l’urbanisme ne fait exception aux différentes réformes enclenchées par le gouvernement du chef de l’État Patrice Talon. À travers un communiqué en date du mercredi 3 novembre dernier, le ministre du cadre de vie et du développement durable appelle les citoyens béninois notamment ceux résidant dans les agglomérations urbaines à se doter de permis de construire avant tous chantiers de construction.

C’est une décision motivée par les dispositions de l’article 8 du décret n°2020-05 du 5 Février 2020 portant réglementation de la délivrance du permis de construire et du permis de démolir en République du Bénin. Ladite disposition stipule que « toute personne qui désire entreprendre, implanter, modifier, régulariser une construction à usage d’habitation ou non, même ne comportant pas de fondations, obtient un permis de construire ». Cette mesure est prise du fait de la « recrudescence effrénée des chantiers de construction qui sont ouverts en violation des dispositions réglementaires et dans le mépris du besoin de l’attractivité de nos villes » selon le communiqué.

Pour couper court donc à cette pratique contraire aux lois de la République, les collectivités territoriales sont instruites pour veiller à « la stricte application des dispositions du décret sus évoqué dans l’accompagnement de leurs missions dans ce domaine aux d’accompagner les efforts du gouvernement dans l’amélioration du cadre de vie ».

Aussi le gouvernement envisage-t-il une campagne de contrôle systématique des chantiers ouverts dans l’ensemble du Grand Nokoué. La même note indique qu’à l’occasion du Conseil des ministres du 22 mars 2017, le gouvernement a limité la hauteur des immeubles à un maximum de rez -de- chaussée plus deux étages (R+2) en zones résidentielles.

Précisons pour toutes fins utiles que le permis de construire est une décision administrative qui autorise sur la base des règles d’urbanisme, de constructions nouvelles, la modification des travaux de construction non achevés, la régularisation de travaux de construction d’un ouvrage entreprise sans autorisation.

Edmond HOUESSIKINDE

Articles similaires