Triathlon -Projet Sport au Féminin (SAF): L’étape de Bohicon et Djougou concluent en beauté

 Triathlon -Projet Sport au Féminin (SAF): L’étape de Bohicon et Djougou concluent en beauté

Le projet Sport au Féminin a pris corps au niveau de la Fédération Béninoise de Triathlon (FEBETRI). La ville de Bohicon et de Djougou ont accueilli le 22 octobre 2022 les deux premières étapes de la compétition. Initiée par la FEBETRI avec Richard Assah à sa tête, cette série de détection des jeunes filles pour la pratique du triathlon bénéficie d’un soutien de taille de l’Ambassade de France près le Bénin à travers le Fonds National pour le Développement des Activités de Jeunesse de Sport et Loisirs (FNDAJSL).

Sur la première étape au niveau de la ville carrefour, une cinquantaine d’athlètes ont répondu présent à l’appel du comité d’organisation de cette détection. Cette initiative qui vise d’ailleurs la détection des jeunes filles capables de performer dans le triathlon et de les préparer en vue des prochains Jeux Olympiques de la jeunesse qui aura lieu à Dakar en 2026. Dans la catégorie des U-17 et plus, les différentes athlètes ont compéti dans le duathlon (course à pieds sur 1km et course à vélo sur 6km). Au sprint final, Grâce Houéchenou décroche la première place avec un temps de 25’41 » suivi de Boukary Houmou et Abalo Honorine respectivement en 25’52 » et 27’13 » chez les U-17. Dans la catégorie des U+17, Aïcha Ambo arrive en tête du peloton avec un temps de 23’44 ». Philomène Gbonsou et Aubierge Quenum complètent le podium respectivement avec un temps de 27’11 » et 27’13 ». Chez les Garçons, Egué Moragob décroche le graal suprême dans la catégorie des U-17 en s’imposant grâce à son meilleur temps de 24’55 » suivi de crédoel Dayato et Amos Lasso. Au niveau des U+17, Odilon Kpamelan, Prince Soglo, Elisée Vierra sont les meilleurs élèves.

Après l’étape de Bohicon, cap a été mis sur la ville de Djougou pour le même exercice. Environs une Vingtaine de jeunes filles de moins de 17 ans ont effectué le déplacement sur l’esplanade située à côté de la mairie de Djougou pour prendre part à cette détection. Comme lors de l’étape précédente, les athlètes ont effectué le duathlon. Ainsi, Rafiath Bachabi s’est montrée plus entreprenante que ses concurrentes. Elle a surtout damné le pion à Anifa Idrissou en terminant à la première place avec un chrono de 25’15 ».

A l’issue de l’épreuve, le Directeur départemental des sports de la Donga, Kpetoni Koda Ibrahima a remercié les initiateurs de ce projet pour avoir choisi Djougou carrefour du sport pour faire cette activité.  « C’est une immense joie qui m’anime au terme de cette compétition où j’ai vu des jeunes filles tenaces jusqu’à la fin. Je les encourage à continuer dans ce sens afin qu’on ait beaucoup de talents dans cette discipline » a-t-il déclaré.

Richard Assah, président de la Fédération, a félicité les filles et surtout les parents qui ont accepté que ces jeunes filles puissent prendre part à cette compétition. Il a profité pour rappeler le but de ce projet qui est de détecter les jeunes. « C’est vrai que la culture a freiné un peu le nombre de filles que nous attendons, mais l’effectif qu’on a eu, nous a aussi permis de voir ces filles en action, je suis satisfait de ce que j’ai vue et nous allons continuer notre détection afin qu’à la fin. Notre objectif est d’avoir des perles rares et travaillé avec elles en vue de préparer les jeux olympiques de paris 2024 et des jeux olympiques de la jeunesse de Dakar 2026 ».

À noter qu’à la fin de cette série de détection des jeunes filles de -17ans que les dix meilleures filles recevront chacune un vélo VTT promis par l’Ambassade de France en vue de les soutenir pour le développement du triathlon chez les filles.

Damien TOLOMISSI

Articles similaires