Tournée du Comité Paralympique Bénin : Rahman Ouorou Barè fait le point

 Tournée du Comité Paralympique Bénin : Rahman Ouorou Barè fait le point

Le Comité National Paralympique du Bénin (CNP-Bénin) était dans le département des collines. Cette tournée initiée par le Président Abdel Rahman Ouorou Barè s’inscrit dans le cadre du projet d’extension du paralympisme aux localités les plus reculées du Bénin. Ceci pour permettre à toutes les personnes handicapées, qui le souhaitent, de pratiquer les sports para. Au lendemain, le président du CNP-Bénin a fait un point à la presse.

On retient que la tournée a été une réussite vu l’enthousiasme et la disponibilité des différents acteurs rencontrés dans les différentes localités parcourues. De Tchaourou et Savè, le président Rahman Ouorou Barè et son équipe ont exposé l’importance du sport comme l’un des meilleurs vecteurs pour l’inclusion sociale des personnes vivant avec handicap a été exposée. L’agenda 2030 des Objectifs de développement durable (ODD) projette « Ne laisser personne de côté », personne y compris les personnes handicapées. « La personne handicapée et surtout l’enfant handicapé ne doit plus être un enfant de l’arrière cours, l’enfant qu’on cache lorsque ses parents reçoivent de la visite,  l’enfant qu’on envoie au village en raison de sa déficience alors que ses frères et parents vivent en ville, l’enfant qui du fait de sa déficience devient un fonds de commerce parce qu’on le dépose très tôt devant églises et mosquées pour revenir le chercher tard la nuit pour faire le point de la mendicité à laquelle il a été contraint ». Le président dit l’avoir rappelé lors de sa tournée. Autorités locales, enseignants d’Education Physique et Sportive, les personnes handicapées elles-mêmes et leurs parents ont été sensibilisés sur la nécessité pour une personne handicapée de faire du sport adapté à sa déficience en raison des bienfaites liés à la pratique d’une activité sportive.

Dans son point, Rahman Ouorou Barè a saisi l’occasion faire un rappel aux responsables de partis politiques engagés dans les élections législatives ou non « les personnes handicapées du Bénin, chaque jour, se battent pour ne plus être de citoyens de seconde zone. Elles luttent avec leurs armes souvent de très faibles calibres contre la force redoutable de l’exclusion et la discrimination qui font d’elles hélas des oubliés de la république ».

Rahman Ouorou Barè n’a pas manqué de saluer les différents acteurs qui soutiennent la démarche. Au nombre de ceux-ci, les Volontaires, les responsables d’associations, la DSFS et son Directeur Okry Nonvignon ainsi que le gouvernement à travers le Ministre des sports, Oswald Homeky.

Arnaud ACAKPO (Coll)

Articles similaires