Spécial Café média Plus sur l’investigation journalistique : Le Consortium Banouto partage ses expériences

 Spécial Café média Plus sur l’investigation journalistique : Le Consortium Banouto partage ses expériences

C’est un Café Media Plus spécial qui a eu lieu à la Maison des Médias Thomas Megnassan de Cotonou ce vendredi 13 mai 2022. Au menu de ce numéro 350, un atelier de partage d’expérience sur l’investigation journalistique. L’initiative émane de Café Media Plus en collaboration avec le Consortium Banouto, appuyé par l’Ambassade des États-Unis près le Bénin.

Les échanges sont organisés autour de trois panels et trois différents thèmes à savoir : « Comment réussir une bonne enquête journalistique  » ;  » Les Sources de financement des enquêtes journalistiques : cas des organes de presse et des journalistes freelance  » et enfin  » Le Journalisme d’investigation collaboratif : des secrets de réussite « .

Rendez-vous d’échanges et de partage, cet atelier l’est au bon sens du terme. La cinquantaine de participants a eu droit à des informations et astuces pour dénicher la bonne thématique, les sources et notamment comment mobiliser les moyens financiers pour bien mener l’enquête. Les panélistes, Faliatou Titi, lauréat de concours d’investigation journalistique, Éric Guedenon, Josué Méhouenou,  Flore Nobime, Venance Tonongbé, Olivier Ribouis et Hervé Kingbèwé et ont abordé les différents sujets de long en large.

Dès le lancement des travaux, Léonce Gamaï, manager général du Média en ligne Banouto et coordonnateur du Projet « Banouto Investigation : Lumière sur les défis socioéconomique et sécuritaire du Bénin » financé par l’ambassade des USA près le Bénin a fait savoir que « si les médias sont le 4e pouvoir dans un système démocratique, le journaliste d’investigation est l’un des piliers centraux de ce pouvoir-là ». « Banouto s’impose aujourd’hui comme un pionnier mais une seule hirondelle ne pouvant faire le printemps, le besoin de partager les acquis s’est donc imposé. D’où l’initiative » a-t-il déclaré. Il a également justifié la préférence de cet atelier d’échanges et non la formation classique « il y a eu toujours eu des formations et nous estimons que les confrères ont assez ».

Pour le coordonnateur de Café Media Plus, Hervé Hessou, ce numéro exceptionnel est une volonté de CMP de sortir de la routine hebdomadaire et d’explorer d’autres thématiques afin de mieux outiller les confrères. « « Nous profitons d’un projet initié par Banouto au profit des médias, pour partager cette expérience afin de nous enrichir davantage sur plein de sujets… C’est nouveau, mais c’est pour l’enracinement de plus de professionnalisme dans notre métier », a-t-il fait savoir.

La Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la communication (HAAC) attache un grand prix au professionnalisme et au respect de la déontologie dans le métier. «  La HAAC est soucieuse de ce que les médias puissent informer et informer sainement » a insisté Franck Kpotchémé, Conseiller à la HAAC tout en ajoutant « C’est pour cela que toutes les initiatives visant à renforcer les capacités des journalistes sont bien accueillies ».

Côté Ambassade des États-Unis près le Bénin, bras financier, du projet « Banouto Investigation : Lumière sur les défis socioéconomique et sécuritaire du Bénin », le média libre et indépendant joue un rôle essentiel dans la démocratie « en veillant à ce que le gouvernement et le pouvoir soient à l’écoute du peuple » précise Monsieur Christopher Helmkamp. Il s’attend à des contenus prometteurs pour le journalisme d’investigation au Bénin dans un futur proche.

Le Conseiller Technique du Ministre du Numérique et de la Digitalisation a, quant à lui, salué l’intérêt de la thématique pour le développement d’une nation et la veille citoyenne. « Le rôle du journaliste d’investigation est irremplaçable parce que mettant la lumière sur ce que le peuple mérite de connaître. Pour ce faire le journaliste a intérêt à être bien outillé afin de jouer convenablement ce rôle », a dit Gildas O. Aïzanon.

Après Cotonou, cap sera mis sur Parakou, pour un autre atelier de partage, toujours avec les professionnels des médias sur les bonnes pratiques de journalisme d’investigation.

Arnaud ACAKPO (Coll)

Articles similaires