Secteur de la Santé : L’Autorité de régulation prend fonction

 Secteur de la Santé : L’Autorité de régulation prend fonction

Un système de santé est celui qui est bien structuré. Le Chef de l’État en était bel et bien conscient bel. Raison pour laquelle dès sa prise de pouvoir en 2016, Patrice Talon et son Gouvernement ont engagé de profondes réformes. L’autopsie fait a montré plusieurs dysfonctionnements. C’est ce qui a abouti à l’installation des membres de  l’Autorité de Régulation du secteur de la Santé.

Le Bénin s’est également fixé l’objectif de se doter, à l’horizon 2030, d’un système de santé bien régulé, performant et résilient, basé sur la disponibilité permanente de soins à tous les niveaux de la pyramide sanitaire. Au nombre des réformes d’ordre organisationnels contenues dans la composante santé du Programme d’Actions du Gouvernement (PAG) 2016-2021 figure la création de l’Autorité de Régulation du secteur de la Santé (ARS). Bientôt trois ans (03) ans, le président Patrice Talon, a pris le décret N°2019-417 du 25 septembre 2019 qui définit les attributions, l’organisation et le fonctionnement de cette structure. Le 13 juillet 2022, le Conseil des ministres a procédé à la nomination des membres de l’ARS. Les membres de l’ARS ont officiellement pris fonction le lundi 12 septembre 2022 au Palais de la Marina de Cotonou.

Au nombre de neuf (09), l’équipe présidée par Lucien Dossou Gbété, a désormais la responsabilité de contribuer à l’amélioration de la qualité des soins au profit de la population béninoise. Elle devra spécifiquement au cours des quatre (4) prochaines années que durera son mandat de : Veiller à une offre de soins de qualité sur toute l’étendue du territoire national ; Définir les normes de qualité pour le secteur de la santé ; Conduire les processus d’accréditation des praticiens médicaux et paramédicaux ; Conduire les processus de certification des établissements sanitaires et d’assurer leur suivi ; Veiller au respect des pratiques médicales et paramédicales validées, Définir les mécanismes de développement et de régulation de la télémédecine ; Émettre un avis conforme pour la prise des actes de déploiement et de redéploiement du personnel public du secteur de la santé à l’exception des membres du cabinet du ministre chargé de la Santé et de leurs collaborateurs immédiats ; Émettre un avis sur les projets de répartition des affectations budgétaires de I‘État dans le secteur de la santé ;  Assurer le suivi de l’exécution du budget du ministère en charge de la Santé et de veiller à la bonne gouvernance.

Pour le chef de l’Etat, la mission confiée aux membres de l’Autorité de Régulation du Secteur de la Santé est pertinente. Mais Patrice Talon s’est dit convaincu qu’avec leurs parcours et leurs qualités, ils pourront relever le défi.

Arnaud ACAKPO (Coll)

Articles similaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *