Roi Signon: « Le président Talon est un ange pour le Bénin»

 Roi Signon: « Le président Talon est un ange pour le Bénin»

C’est effectif depuis ce mercredi. 26 des trésors royaux du Bénin pillés  par la France pendant la période coloniale sont de retour au pays. À la veille de la restitution des œuvres d’art aux autorités béninoises, sa Majesté Signon Oba Adékiyiloumon, Roi central de la Vallée de l’Ouémé a effectué une sortie médiatique au cours de laquelle il a salué le courage et le pragmatisme du chef de l’État Patrice Talon dans le processus du rapatriement de ces biens culturels.

Au détour du point de presse aminé dans sa résidence sise à Sikandji dans la commune d’Adjohoun, Sa Majesté Signon Roi Oba Adékiloumon n’a pas tari d’éloges à l’endroit du président Patrice Talon. Ce dernier, selon l’autorité morale vient d’écrire en lettre d’or une nouvelle page de la culture béninoise. Autrement dit, ce retour des œuvres d’art plusieurs années après leur pillage par le colon est un acte de bravoure jamais imaginé à l’actif du premier citoyen béninois. Cela permettra à l’en croire de retracer l’histoire du Bénin à la génération actuelle et celle à venir. « Le choix de Patrice Talon pour diriger la République du Bénin n’est pas un hasard. Il faut savoir qu’il est en mission pour notre pays. C’est un prophète voire un ange pour le Bénin. Il vient ainsi  marquer un coup historique et inoubliable sur le continent. Car, il est le premier à décider de rapatrier les biens culturels de nos ancêtres pillés par le colon. C’est un acte qui restera gravé dans la mémoire des Béninois en particulier et des Africains en général. Monsieur le président de la République vous avez les bénédictions de Dieu tout puissant et des mânes de nos ancêtres » s’est réjouis le président des rois et dignitaires de la Vallée de l’Ouémé.  Il invite les citoyens à soutenir le chef de l’État Patrice Talon dans cette dynamique de renaissance de l’identité culturelle béninoise. C’était également l’occasion pour le président du Haut Conseil des rois dans le département de l’Ouémé d’attirer l’attention du chef de l’État sur la nécessité de retracer l’histoire du peuple wémè. Ce dernier selon la personnalité morale à sa part de l’histoire quand on se réfère à la période coloniale. L’exemple de la tombe du commandant Forax sise à AFFAMÈ dans la commune de Bonou en est une illustration.

« Je profite de cette occasion pour demander humblement au chef de l’État de  nous aider à retracer l’histoire de la Vallée de l’Ouémé. Car, l’histoire de cette région est immense parlant de l’esclavage et les guerres farouches de l’ex-Dahomey qui sont passées par ici. Le commandant Forax est enterré ici dans la vallée de l’Ouémé. Pourquoi pas retracer ces histoires-là » a plaidé Sa Majesté Signon Oba Adékiloumon.Edmond HOUESSIKINDE

Articles similaires