Retour aux sources des afro américains : Le Roi Lachè holou Guidi Mandjègbè Agbantchékon résolument engagé

 Retour aux sources des afro américains : Le Roi Lachè holou Guidi Mandjègbè Agbantchékon résolument engagé

Les autorités communales d’Avrankou ont accueilli jeudi dernier une délégation d’Afro américains réunis au sein de l’ONG » Hope for Africa ». La mission y était pour ressourcer en histoires de la période où leurs ancêtres ont fait l’objet de déportations de la part des colons. 

A son arrivée, la délégation conduite par Joyce Hope Stott professeur à l’Université de Boston aux Etats Unis et Directrice Exécutive de l’ONG Hope for Africa a eu droit à une séance d’échanges avec élus communaux, sages et notables et cadres de la mairie sur l’historique des sites touristiques que regorge cette commune qui est l’un des bastions de résistance à la traite négrière . Ce fut également l’occasion pour les élus communaux de présenter à la mission les projets de revalorisation de ces sites pleins d’histoires dont la génération future a besoin pour sa survie culturelle et culturelle. S’en est suivie une visite guidée au cours de laquelle ces afro américains venus des USA et d’ailleurs ont  revisité l’histoire de leurs ancêtres qui ont transité par le circuit de l’esclavage pour se retrouver du côté de l’Atlantique. Du temple de la divinité Zèkpon Adonon à la tombe du roi Houenou, fondateur d’Avrankou en passant par le lieu » du dur combat d’Atchoukpa, le marché des esclaves de Houndo et le domicile de célèbre artiste Yédénou Adjahoui, la professeure Joyce Hope Stott et sa suite ont eu droit à de diverses explications sur le mode opératoire de la résistance du Roi Béhanzin  et ses troupes épaulés en son temps par des Amazones contre celles des colons. Une journée de découverte qui a chuté au Palais de sa Majesté Lachè holou Guidi Mandjègbè Agbantchékon où la délégation a été accueillie en pompe. Après avoir souhaité la bienvenue à ses hôtes l’autorité royale s’est réjouie de la démarche de l’ONG Hope for Africa.

 A travers des échanges directs qui ont suivi ses mots de bienvenue, le souverain a levé un coin de voile sur le caractère violent du commerce transatlantique qui, selon lui n’était pas un acte volontaire des ancêtres qui en avaient été victimes comme le pensent plusieurs personnes. Il a par la suite mis l’accent sur la nécessité de poursuivre la lutte pour le retour aux sources des descendants de ses aïeux déportés. Et cela passe par la préservation de ces valeurs culturelles et cultuelles qui ont facilité la résistance pendant la période. Conscient des actions que mène le gouvernement actuel dans ce sens, sa Majesté Lachè holou Guidi Mandjègbè Agbantchékon a profité pour remercier le chef de l’État Patrice Talon et l’invite à peser de tout son poids pour l’aboutissement de ce projet. Prenant la parole, la professeure Joyce Hope Stott, chef de file de la délégation a remercié les autorités à divers niveaux d’Avrankou pour l’accueil chaleureux. Des prières et libations ont été les moments forts de la visite des sites touristiques.

Edmond HOUESSIKINDE

Articles similaires