Restitution des œuvres d’art au Bénin par la France : Marie Cécile Zinsou s’insurge contre le report

 Restitution des œuvres d’art au Bénin par la France : Marie Cécile Zinsou s’insurge contre le report

Le Bénin doit encore se patienter pour quelques mois avant d’entrer en possession de ces 26 œuvres d’art confisquées par la France pendant la période coloniale. Pour cause, les autorités françaises ont décidé la semaine écoulée du report de la date initiale de leur rapatriement. Une décision qui n’est pas du goût de l’historienne de l’art franco- béninoise Marie Cécile Zinsou.

« Je ne peux pas le croire » se désole la présidente de la Fondation Zinsou sur les antennes de la Radio France Internationale au lendemain de l’annonce de cette décision. La raison fondamentale qui sous-tend cette volonté de prolonger le délai de rapatriement de ces œuvres d’art est le fait que les autorités ont formulé le vœu d’exposer les trésors royaux  lors deux événements artistiques majeurs à savoir la Semaine béninoise au Quai Branly à Paris courant le mois d’octobre prochain et une  exposition au Palais d’Iéna à Paris dans le 16ème  arrondissement vers fin janvier 2022. Une décision que l’historienne de l’art juge incohérente. « Aujourd’hui, je ne peux pas croire que ce soit une décision réelle. Ce n’est pas cohérent de faire une exposition des œuvres au Quai Branly en octobre et refaire une autre exposition dans un lieu totalement inadapté » critique-t-elle avant d’ajouter que c’est « insensé ». Attendues au Bénin en fin de l’année en cours, les 26 œuvres d’art seront finalement rapatriées en février 2022 selon le nouveau calendrier énoncé par les autorités françaises.

Edmond HOUESSIKINDE

Articles similaires