Reprise d’activité des  »Klébés » : L’administration douanière aux trousses des contrevenants

 Reprise d’activité des  »Klébés » : L’administration douanière aux trousses des contrevenants

L’utilisation des agents extérieurs n’est plus de mise conformément aux nouvelles dispositions de l’administration douanière au Bénin. C’est du moins ce qu’on peut retenir des dernières mises au point des autorités à ce sujet. Après le Secrétaire général adjoint et porte-parole du gouvernement il y a quelques jours, c’est le tour du patron des disciples de Saint Mathieu de rappeler les contrevenants à l’ordre.

Telle une pratique à la peau dure, l’utilisation des agents extérieurs de l’administration douanière communément appelés  »Klébés » refait surface depuis peu en République du Bénin. Ce, malgré son interdiction depuis les réformes engagées pour la modernisation du secteur.  Face à cet état de chose, les voix les plus autorisées se lèvent déjà pour mettre définitivement fin à cette pratique qui remet en cause les différents efforts du gouvernement  pour assainir ce milieu, poumon de l’économie béninoise. Le  Secrétaire général adjoint et porte-parole du gouvernement Wilfried Léandre Houngbédji était le premier à monter au créneau pour  rappeler les agents de la douane béninoise par à rapport à l’usage des  »klébés » dans l’exercice de leurs activités. Ceci, après une attaque des hommes armés ayant coûté la vie à deux de ces aides qui appuient les disciples de Saint Mathieu au niveau d’un poste avancé de frontalier avec le Niger. S’en est suivi un communiqué du Directeur général de la Douane qui met en garde contre toute  collaboration de ses agents avec des civils appelés  »Klébés ». Dans cette note prise le vendredi 23 septembre dernier et qui fait référence à une décision datant de 2016, le Directeur général de la douane et des droits indirects rappelle à ses subalternes l’interdiction formelle de l’utilisation des aides civils. « Notre administration dans sa dynamique de modernisation et de performance a besoin plus que jamais de bannir ces comportements contraires à l’éthique et à la morale afin de redorer son blason. En  conséquence, je tiens à rappeler aux uns et aux autres que, conformément à l’article 47 de l’arrêté cité en première référence, l’utilisation des personnes extérieures à l’administration est formellement interdite » insiste-t-il.

Des sanctions en vue …

Le patron de la douane béninoise ne compte pas s’arrêter sur le rappel à l’ordre. Il va plus loin en mettant en garde tous ses agents qui vont outrepasser cette décision. Le communiqué susmentionné précise que les agents qui seront surpris en train de fouler aux pieds cette décision  vont sans doute subir la rigueur de la loi. Par la même occasion, Alain Hinkatin invite les directeurs régionaux à mettre en branle leur stratégie afin d’aider la hiérarchie à démasquer la pègre qui écorche l’image de la structure.

Edmond HOUESSIKINDE

Articles similaires