Projet « Sport au féminin »Volet formation des entraîneurs en athlétisme : Clap de fin

 Projet « Sport au féminin »Volet formation des entraîneurs en athlétisme : Clap de fin

La session de formation des entraîneurs femmes niveau 1 world athletics est clôturée le mercredi 06 juillet 2022, au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo. 24 jeunes dames venues des douze départements du Bénin ont pris part à ce programme de promotion du sport féminin initié par l’Ambassade de France avec le concours du Ministère des sports. Cette formation s’est déroulée du 25 juin au 06 juillet 2022 sous la supervision de Achille Aïhou.

Pendant une dizaine de jours, les notions d’entraînement et d’encadrement de jeunes athlètes ont été distillées aux participantes. A la fin de cette formation sanctionnée par un test, les meilleures ont été attestées. Sur les 22 participantes, 16 ont pu tirer leur épingle du jeu dont 4  admises pour le niveau 2, 06 recalées et 02 abandons pour insuffisance de qualité physique et déficience intellectuelle.Le Directeur du stage a salué la promptitude, la discipline et l’engagement des stagiaires. Achille Aïhou a dit qu’elles méritent félicitations et honneurs. Pour Vierin Dégon, président de la Fédération Béninoise d’Athlétisme, c’est une nouvelle ère qui s’ouvre pour ces femmes puisqu’elles seront envoyées sur le terrain pour former les jeunes athlètes béninois.

Avant de clôturer officiellement cette session de formation, le représentant du Ministre des Sports et Directeur du Sport et de la Formation Sportive a transmis les félicitations du ministre Oswald Homeky à la Fédération Béninoise d’Athlétisme, à l’Ambassade de France et à tous ceux qui œuvré pour l’effectivité de la dite formation. Il a ensuite, rappelé le rôle de premier plan que jouent les athlètes féminins de notre pays pour la mise sur orbite du sport béninois. « Les Athlètes qui révèlent le plus notre pays à l’étranger sont du sexe féminin. Et comme l’a dit le Secrétaire Général du Comité National olympique et sportif, Fernando Hessou, nous sommes convaincus que le sport béninois ne peut s’imposer sur le plan international qu’à travers la femme. Si on fait le point, le Bénin rayonne aujourd’hui grâce à Odile Ahouanwanou, médaillée d’or africain en Heptathlon » se félicite Christophe Okry Nonvignon avant de renvoyer définitivement les récipiendaires à leurs fonctions, celles de détecter de jeunes athlètes des deux sexes, de les former afin qu’ils continuent.

Cette session de formation d’entraîneurs femmes Niveau 1 World Athletics rentre dans le cadre du projet  »Sport au Féminin », un dispositif de féminisation du sport initié par l’Ambassade de France au Bénin sous financement du Fonds de solidarité pour les projets innovants (Fspi). Le projet est le fruit de la dynamique conjuguée de la coopération entre le Bénin et la République française sous l’impulsion  du ministre des sports, Oswald Homeky et de l’Ambassadeur de France au Bénin, Marc Vizy. Il intègre trois disciplines comme l’athlétisme, le handball et le basketball pour une durée de deux ans.

Damien TOLOMISSI

Articles similaires