Pour plus de 150 millions de francs: Le DG SOGEMA à la CRIET

 Pour plus de 150 millions de francs: Le DG SOGEMA à la CRIET

Armand Ganse, Directeur Général de la Société de Gestion des Marchés (SOGEMA) a été écouté ce mercredi 02 juin par la Cour spéciale en charge de la Répression des Crimes Economiques, la CRIET. L’intéressé a été préalablement écouté à Cotonou par la Brigade économique et financière (Bef) qui a décidé de le référer à la cour spéciale.

Armand Gansè est écouté dans un dossier qui date de son arrivée à la tête de la SOGEMA et qui opposait cette société à Dame Philomène Agbodemakou à propos d’un contentieux autour d’une somme de 153.610.995 francs. Dans un mémorandum adressé à son ministère de tutelle mais  non signé, le mis en cause affirme avoir agi dans l’urgence après avoir reçu, le 16 novembre 2016, de la saisie attribution du compte bancaire de la société. Il aurait à son tour saisi les avocats de la SOGEMA qui, à l’en croire, n’aurait pas répondu à ses courriers. Nonobstant cela, le DG a commencé à exécuter la décision de justice, transmise par l’huissier de la partie adverse, qui condamne la SOGEMA à payer les 153 millions en plus d’autres frais qui font monter le total à plus de 160 millions.

Jusque là, tout se déroulait quand, selon son rapport, le DG a obtenu des éléments montrant que la décision de justice sur la base duquel le paiement de la condamnation se faisait est un faux. Il aurait alors saisi sa hiérarchie et décidé de poursuivre dame Agbomakou et son huissier de justice. Il s’en est reporté à sa hiérarchie qui semble avoir confié le dossier à la Bef, et cette dernière, à la CRIET.

La Rédaction

Articles similaires