Pour non-paiement de salaire : L’UNFPB au chevet de deux joueurs

 Pour non-paiement de salaire : L’UNFPB au chevet de deux joueurs

Après une plainte auprès de l’Union Nationale des Footballeurs Professionnels du Bénin pour non-paiement de salaire, deux joueurs de Réal Sport de Parakou ont désormais le sourire aux lèvres. Ils ont reçu une subvention de la part de L’UNFPB.

Depuis quelque temps, le Real Sports de Parakou a du mal à payer ces joueurs, cela conduisant ces derniers à vivre dans la précarité. Dans le souci de trouver une alternative à cette situation, les joueurs de la formation ont fait appel à l’UNFPB pour qu’elle puisse intervenir et les aider à entrer en possession de leur paye. L’ancien international béninois, Romual Bocco, président de l’organisation était en son temps entré en contact avec le président du club pour qu’une solution soit trouvée. Mais cela n’avait pas abouti.

Face à cette situation de non-paiement des salaires, une délégation de l’UNFPB a donc été à la rencontre du club et des joueurs. Cette dernière était conduite par le président délégué chargé de l’organisation, Léonce Landry Aissoun qui avait à ses côtés Hyacinthe Akakpovi et Safradine Traoré. La descente a été effectuée sur le terrain de l’université de Parakou sur lequel s’entraîne l’équipe de ligue 1 béninoise.

Au cours de la rencontre deux joueurs du club, adhérents de l’UNFPB ont pu recevoir une aide financière de l’association. Une sensibilisation a donc été faite par la même occasion pour amener les autres joueurs à adhérer à l’UNFPB. Une action qui permettrait une meilleure valorisation du métier de footballeur qui sera respecté et considéré à sa juste valeur.

L’UNFPB a profité de l’occasion pour sensibiliser les joueurs sur l’importance d’avoir une bonne alimentation et une hygiène de vie irréprochable. En effet, il est malheureusement constaté que les joueurs ne font pas attention à ce qu’ils consomment. Certains n’hésitent même pas à boire excessivement de l’alcool ou à passer toute la nuit dans les bars. D’autres fréquentent des lieux peu recommandables dans lesquels ils fument, notamment de la chicha et consomment des stupéfiants. Des habitudes qui en plus de nuire gravement à leur santé, affectent considérablement leur performance sur le terrain. Ce qui par conséquent handicape, toute l’équipe et ensuite le club. Plusieurs conseils ont été prodigués sur les comportements à avoir vis-à-vis de sa santé et le mode de vie à préconiser.

La rencontre s’est déroulée dans la bonne humeur avec plusieurs échanges enrichissants. Les joueurs très contents de cette initiation ont loué les efforts de l’union et souhaitent qu’elle intervienne plus fréquemment. La délégation a promis de continuer sur cette lancée, avant de prendre congé des joueurs dans une ambiance chaleureuse.

Source externe

Articles similaires