Pour l’avoir déjà célébrée de son vivant: La fondation Abake rend hommage à la mémoire de Vivi l’Internationale

 Pour l’avoir déjà célébrée de son vivant: La fondation Abake rend hommage à la mémoire de Vivi l’Internationale

La douloureuse disparition de ce monde de l’artiste, Vivi l’Internationale afflige beaucoup de cœurs. C’est le cas des responsables de la fondation Abake qui ont honoré l’illustre disparue en décembre 2020 lors de la soirée « Bénin Celebreties Awards ». Très affectées, la présidente Abakè Assongba de Rosa et sa coordinatrice, Cherita Walter n’ont pu cacher leurs vives émotions.

«Le décès de mémé Vivi l’internationale a été très soudain. Nous n’avons pas appris qu’elle était malade», a fait savoir dans un premier temps l’organisatrice du gala, Abakè Assongba De Rosa. « Benin Celebreties Awards », un concept qui célèbre les anciennes gloires de la musique béninoise de leur vivant. Vivi l’internationale poursuite-elle fait partie de ces artistes qui nous ont fait rêver. « Et il est de bon ton qu’au détour de ce gala, on arrive à lui rendre un hommage mérité ». Pour la présidente de la fondation Abakè, Vivi l’Internationale incarnait l’image positive. «C’est Vivi quand même. Est-ce qu’il y a mieux qu’elle qui honore les femmes artistes du Bénin», s’est-elle interrogée avant d’ajouter «Vivi incarnait la sagesse, la positivité». C’est pourquoi annonce-t-elle « Nous allons encore plus l’honorer. On va l’immortaliser à travers un prix spécial pour les éditions à venir». «C’est inévitable qu’il y ait un tel prix qui portera son nom. Car, vous savez, Vivi a souhaité être célébrée avant sa mort et nous l’avions fait. Ce serait un objectif à moitié accomplis pour nous si nous ne lui donnons pas une place au sein de la Fondation», a-t-elle ajouté. «Par ce projet, nous allons rester présent dans la vie dans nos anciennes gloires. Ce ne sera plus donc, une distinction d’un soir», a renchéri la Coordinatrice de la Fondation Abakè, Cherita Walter qui, quant à elle, a laissé entendre que mémé Vivi l’Internationale était «la joie vivante».

Elle n’a pas manqué de confier que «c’est extraordinaire que Marlène, la fille de Vivi L’internationale soit distinguée pratiquement à la veille du décès de mémé». «Ce n’est pas fait sciemment. Son nom était apparu plusieurs fois dans nos castings. Alors, on s’est dit qu’il fallait la retenir. Ce qu’on aurait fait et qu’on n’a pas pu, c’était de faire venir Vivi pour que ce soit elle qui lui remette la distinction», a-t-elle souligné. «C’est une grande tristesse pour nous d’avoir appris le départ si soudain de mémé. Qu’elle repose en paix», a conclu la présidente qui n’a pas manqué d’inviter les bonnes volontés à œuvrer pour que les artistes béninois, surtout les anciennes gloires puissent continuer à avoir leur «place sous les projecteurs».

Articles similaires