OSC et Associations en situation irrégulière : Un peu de répit

 OSC et Associations en situation irrégulière : Un peu de répit

Il n’y aura pas de dissolution automatique pour les associations non à jour vis-à-vis des textes en vigueur au Bénin. Du moins, pas pour le moment. C’est ce qu’il convient de retenir à l’issue d’une rencontre entre le Ministère de l’intérieur et le Cadre national de concertation des organisations de la société civile.

En effet, selon des propos du Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique, les associations qui n’ont pas pu renouveler leur instances ne seront pas dissoutes avant le premier trimestre 2023 comme le prévoit les textes. Le délai accordé pour la mise en règle des associations d’après les textes, est expiré le 30 septembre dernier. Mais avant échéance, les organisations de la société civile ont demandé une prolongation de la date butoir jusqu’au 31 décembre 2022 afin de se mettre en règle. Une doléance prise en compte par Alassane Seïdouà la faveur d’une rencontre avec la délégation du Cadre national de concertation des organisations de la société civile. Une délégation conduite par son président Abou Yèkini. Au cours de l’entretien, le Ministre de l’Intérieur a fait savoir qu’en raison de la période pré-électorale, la date pourrait être repoussée jusqu’à la fin du premier trimestre 2023.

Arnaud ACAKPO (Coll)

Articles similaires