Opération ‘’Gbowélé » à Cotonou : Déjà des prouesses

 Opération ‘’Gbowélé » à Cotonou : Déjà des prouesses

L’insécurité s’accentue généralement à l’approche des fêtes de fin d’année. C’est dans cette perspective que le commissaire central de Cotonou Fiacre Behanzin a lancé l’opération « Gbowélé » qui veut dire « le requin », le mardi 16 novembre dernier.  Quelques jours après, on note déjà une satisfaction.

Une vision objective et pragmatique, c’est ce qui qualifie depuis avril 2016 la gouvernance mise en place par le Président Patrice Talon. Le Chef de l’Etat a promis aux Béninois et Béninoises, de transformer leur vie et de leur offrir une sécurité sans faille. C’est ce qui justifie la nouvelle opération « Gbowélé » déclenchée par la Police  Républicaine qui va durer 90 jours, soit du 16 novembre 2021 au 15 février 2022. Cette opération consiste à faire des patrouilles pédestres et motorisées de jour comme de nuit. « On va faire des opérations coup de poing. Nous allons investir systématiquement toutes les zones criminogènes », a confié Fiacre Béhanzin au micro de Frissons radio.

Et déjà cette méthode  de sécurisation dans la ville de Cotonou pendant la période des fêtes de fin d’année a  commencé par porter ses fruits. Trois (03) malfrats abattus, vingt-et-un (21) suspects arrêtés et plusieurs objets dont des motos, des postes de télévision saisis.

Pour la réussite totale de cette mission de sécurisation, il urge que chaque acteur  de la chaîne de la sécurité prenne ses responsabilités.  De la famille en passant par les chefs quartiers et les forces de sécurité,  la vigilance doit être redoublée à chaque niveau. Ainsi déjà les parents doivent s’assurer des déplacements et fréquentations de leurs progénitures pour éviter toutes mauvaises surprises. Dans les quartiers,  la solidarité doit être agissante contre tout mouvement ou comportement suspect. Ce qui favorisera la tâche aux forces de défense et de sécurité de relever le défi du maintien de l’ordre et d’anticiper sur les intentions des Hors la loi en collaboration étroite avec les populations et assurer avec les moyens de bord une fin d’année paisible à ces derniers.

Bachirou ISSA

Articles similaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *