Négociations gouvernement-syndicats: Une assise fructueuse

 Négociations gouvernement-syndicats: Une assise fructueuse

Les travaux de la première session ordinaire de la Commission nationale de concertations, de consultation et de négociations collectives, édition 2021 ont  pris fin, vendredi 1er octobre dernier dans l’enceinte de l’Institut de formation sociale, économique et civique (L’INFOSEC), de Cotonou. A l’issue, plusieurs doléances ont été satisfaites. 

Il aura fallu plusieurs jours pour que les participants à ces négociations puissent trouver un consensus. Face à l’assemblée, le ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané, est revenu sur les sujets inscrits à l’ordre du jour de cette rencontre. Diligences effectuées dans le cadre de la préparation de la rentrée scolaire 2021-2022, examen des doléances des travailleurs reçues à l’occasion de la fête du travail, le 1er mai, et les questions diverses sont autant de sujets qui ont meublé les discussions durant ces jours de négociations. Des jours de négociations qui d’ailleurs se sont avérés fructueux au vu des conclusions du ministre d’Etat qui s’en réjouit.

Les assises ont porté leurs fruits

L’un  des points positifs de ces assises dans le secteur des Enseignements maternel et primaire, fait état du versement des primes de rentrée, d’un montant de 4.521.528.600 FCFA, au bénéfice des enseignants, la mise à disposition du quart des subventions aux écoles, la promotion de 513 enseignants, en tant que directeurs d’école.

Au niveau du secteur des Enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle, on note également  le transfert des primes de rentrée, la nomination des responsables administratifs des établissements publics, la stabilisation de la base de données des Aspirants au métier d’enseignant (AME), le maintien au poste de ceux qui ont travaillé, pour le compte de l’année écoulée, et la prise en compte de ceux non encore inscrits dans la base de données.

 En ce qui concerne l’enseignement supérieur, les participants se sont réjouis de l’organisation, de l’accueil et de l’orientation des nouveaux bacheliers à travers le développement de la plateforme apresmonbac.bj qui a permis à bon nombres d’étudiants de choisir leurs filières d’études.

Pour ce qui est des doléances des travailleurs, « le paiement des rappels aux enseignants du primaire et du secondaire, la dotation des formations sanitaires en matériels adéquats pour permettre au personnel soignant de se protéger efficacement contre la Covid-19, le renforcement du plateau technique de bon nombre de formations sanitaires, la dotation de formations sanitaires en médicaments, matériels, consommables et médicaments indispensables », a confié le ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané.

Bientôt le relèvement du SMIG

Le gouvernement a aussi discuté avec ses partenaires sociaux du secteur privé de la hiérarchisation des salaires, conformément au relèvement, en 2004, du plafond du Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) et le relèvement du SMIG actuel. Dans son mot de fin, Abdoulaye Bio Tchané a rassuré chaque participant sur le fait que ces doléances seront étudiées très prochainement en session extraordinaire.

Yvon ALITONOU

Articles similaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *